VIDEO. En France, la foule scande le cri de guerre des djihadistes à la demande des Frères Musulmans

Image d'illustration/Capture d'écran Twitter
Image d'illustration/Capture d'écran Twitter

Lors de la manifestation contre l’islamophobie de ce dimanche 10 novembre, Marwan Muhammad, le porte-parole du CCIF, le Collectif Contre l’Islamophobie en France, une ramification pilotée par la Confrérie des Frères Musulmans a fait scander à la foule “Allah Akbar”, le cri de guerre des djihadistes.

Appliquant la stratégie de subversion des Frères Musulmans, l’islamiste a prétexté: “On dit Allah Akbar! Parce qu’on est fier d’être musulman et citoyen français” comme si ce cri de guerre capable de terroriser à sa simple écoute avait quoi que ce soit avoir avec la citoyenneté de la République Française.

Pour ce procédé il veut banaliser la locution terroriste: “On dit Allah Akbar! Parce qu’on en a marre que les médias fassent passer cette expression religieuse pour une déclaration de guerre”, comme si le fait que cela signifie “Dieu est grand” contredisait le fait avéré qu’il s’agit du cri de ralliement des terroristes du djihad à travers le monde.

Alors qu’il veut dédouaner ce cri de guerre de sa signification, il démontre en réalité l’inverse de ce qu’il voulait faire. A savoir que “Allah Akbar” est à la fois une expression religieuse et celle du terrorisme, car les deux sont indissociables par nature: l’Islam est la cause du terrorisme.

Si l’Islam n’était pas le fondement de cette guerre qu’est le Djihad, les terroristes n’auraient aucune raison de pousser ce cri de guerre s’il était contraire à leur volonté. Le simple fait que cette expression fasse l’unanimité chez tous les djihadistes à travers le monde peu importe leur nationalité, suffit à trahir l’origine islamique de leur violence.

Source: Twitter

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici