Un rassemblement malien appelle à chasser les Français venus les aider au péril de leur vie

Manifestation anti-française à Bamako/DR
Manifestation anti-française à Bamako/DR

Ce vendredi 8 novembre, une manifestation qui avait pour but de soutenir l’armée malienne face aux attaques djihadistes à réuni plusieurs milliers de Maliens à Bamako. Le rassemblement a tourné au ressentiment tiers-mondiste contre la France, érigée en bouc-émissaire de tous les maux.

“A bas la France” était le slogan plébiscité par des centaines de personnes, “Barkhane, Minusma dégage!” lisait-on sur des banderoles ciblant la présence militaire française et des casques bleus de l’ONU.

Une hostilité spécifiquement anti-française: “La France tue des Maliens avec ces drones”, voir reprenant le mot d’ordre des djihadistes: “La France est un Etat terroriste (les Mercenaires et les drones)”. Quelques dizaines de manifestants se sont même regroupés devant l’ambassade de France pour crier leur haine de la France.

Au lieu de diriger leur colère envers les djihadistes qui mettent le Mali à feu et à sang en ayant déjà fait des milliers de morts militaires et civils. Ces Maliens s’en prennent à leurs alliés venus les épauler alors que leur faible armée est toujours dans une situation critique.

Les slogans tournent au délire ignoble: “Stop au génocide de la France au Mali. Rentrez chez vous, ne pillez plus nos ressources”, alors que pas plus tard que samedi 2 novembre, un militaire français mourrait dans sa mission de protection des populations au Mali.

“Nous demandons le départ des troupes de l’ONU et françaises. Si elles ne peuvent pas intervenir contre les terroristes, elle n’ont pas leur place ici. Nous demandons aux Russes de venir”, s’est acrrément lâché Ousmane Coulibaly, 24 ans, étudiant diplômé sans emploi.

Source: AFP, RFI

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici