Le candidat mélenchoniste à Paris, l’ancien footballeur Vikash Dhorasoo, a gagné une fortune au poker

Vikash Dhorasoo/Flickr
Vikash Dhorasoo/Flickr

Ça y est, La France insoumise a trouvé son bobo pour les municipales à Paris. L’ancien international de football Vikash Dhorasoo a été choisi pour conduire la liste gauchiste LFI aux élections, en binôme avec l’élue municipale Danielle Simonnet.

Une assemblée constituante a validé le binôme. Vikash Dhorasoo devrait être tête de liste dans le XVIIIe arrondissement, secteur immigré et haut lieu du trafic de drogue, où se sont multipliés des campements de migrants, assure-t-on chez LFI.

“On est ravis de la décision de Vikash Dhorasoo“, s’est réjouie Danielle Simonnet, qui salue “les prises de parole d’un ancien joueur de football, devenu une importante figure, quelqu’un d’engagé contre le racisme, la LGBTphobie, un homme courageux dans ses engagements“. Il “incarne les quartiers” (comprenez: les quartiers d’immigrés), a ajouté l’élue du XXe arrondissement.

L’ancien joueur de foot, âgé de 46 ans, joue régulièrement aux Robins des Bois sur les réseaux sociaux en critiquant la politique d’Emmanuel Macron qui, selon lui, “vole aux pauvres pour donner aux riches“. Un profil idéal pour un candidat communiste.

Vikash Dhorasoo est un ancien footballeur reconverti dans le people bobo. Il a porté notamment le maillot de Lyon, de l’AC Milan et du Paris SG, d’où il a été viré en 2006. Avec l’équipe de France, il a cumulé 18 sélections, dans l’équipe de Zinédine Zidane.

Il s’est ensuite reconverti dans les médias en tant que people. Chroniqueur de l’émission On va s’gêner, animée par Laurent Ruquier sur Europe 1, il rejoint ensuite les émissions des Grosses Têtes de Laurent Ruquier sur RTL et L’Équipe d’Estelle sur la chaîne L’Équipe.

Souvent présenté comme un “intello” du foot, le joueur d’origine mauricienne est à l’origine d’un manifeste “pour un football durable et joyeux”. Engagé à gauche, parrain de l’ONG Oxfam (impliquée dans un scandale d’abus sexuels de grande ampleur), il a soutenu les précédentes candidatures des socialistes Bertrand Delanoë puis Anne Hidalgo à la mairie de Paris.

Ses détracteurs, encore plus à gauche que lui, lui reprochent d’avoir joué pour l’AC Milan de Silvio Berlusconi, ex-dirigeant de la droite italienne et puissant homme d’affaires.

Ce qui est plus intéressant, c’est de savoir comment La France Insoumise, qui hait les riches et rend la fraude fiscale responsable de tous les maux, peut fermer les yeux sur la passion de Vikash Dhorasoo qui lui rapporte des centaines de milliers d’euro sans travailler, à savoir le poker.

Suite à un contrôle fiscal en 2012, le fisc a imposé à Vikash Dhorasoo un redressement couvrant les années 2009/2010 pour ses gains réalisés au poker.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici