Hiver 2019: comment les islamo-gauchistes veulent tuer la France

Manifestation des Frères Musulmans/DR
Manifestation des Frères Musulmans/DR

Le 10 novembre, aura lieu à Paris une grande manifestation contre l’islamophobie, organisée par le CCIF, officine paranoïaque et agressive, notoirement proche des Frères Musulmans. Mais regardons d’un peu plus près le casting et le timing de cette opération.

Bien entendu, on y verra tout ce que l’islam de France compte d’associations troubles, d’imams louches et de musulmans surexcités. En plus du CCIF, les Frères Musulmans de France seront présents, ainsi que l’organisation Musulmans de France (ex-UOIF, marionnette des Frères), etc.

Tout est clair: le 10 novembre, l’islamisme prend d’assaut les rues de Paris, Frères en tête.

Mais ce n’est pas fini. Car seront également présents à la manif tout ce que la France compte de staliniens et de gauchistes. Le PCF, la CGT, Sud, LFI, EELV, le NPA, le micro-parti de Benoît Hamon, bref, la fine équipe.

Avec un peu de chance, on y croisera également des maoïstes, des Black Blocs et des vandales attirés par les vitrines de luxe. Sans oublier les bobos mangeurs de tofu. Seul le PS a refusé de participer.

Cette liste d’organisations de gauche ne vous dit rien? Bien sûr que si! Moins d’un mois plus tard, le 5 décembre, commence la grande grève générale contre la réforme des retraites, avec exactement les mêmes acteurs, les mêmes syndicats, les mêmes partis, les mêmes groupuscules.

La CGT et Sud nous promettent l’enfer pendant des semaines, voire des mois si le gouvernement s’entête. Vous pouvez être certains que les fonctionnaires musulmans vont peser de tout leur poids dans ce conflit.

Autrement dit: les communistes apportent du renfort quand les islamistes sèment le désordre, et les islamistes prêtent main-forte quand les communistes saccagent la France. On savait que ces deux courants s’additionnent pour former un tsunami, mais on se demandait quand il allait déferler pour de bon. On tient la réponse: ça commence dans deux jours.

Oui, il y a concordance des slogans, de la période, des organisations. Oui, le communisme et l’islam veulent prendre la France en étau. Oui, le contexte politique (Castaner est absent, Macron est absurde, la droite classique agonise) les y incite fortement. Oui, les deux mois à venir seront extrêmement dangereux pour l’ordre public.

Et, si l’on veut une preuve de l’extrême duplicité qui motive la manifestation d’après-demain, voici ce que le CCIF dit de lui-même sur son site Internet: “Notre association est areligieuse et apolitique”. Le mensonge absolu. Quand on est disposé à désinformer à ce point, on est prêt à tout.

Sources: L’Express, CCIF, Céline Pina

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici