Chanteloup-les-Vignes: les émeutiers ont utilisé des bombes!

Photo/RFI/DR
Photo/RFI/DR

C’est Libération qui lève le loup, et il est énorme: à Chanteloup-les-Vignes, les émeutiers ont mis au point un système de voitures piégées pour être certains de blesser grièvement les pompiers.

Un pompier témoigne: “Ça a commencé par des caillassages, des feux de poubelles, des véhicules incendiés. Mais ça a pris une autre proportion dans la soirée du 27 octobre. En début de soirée, un véhicule est incendié près d’une habitation, ce qui nécessite une intervention rapide. Des hommes sont intervenus, et il y a eu une forte explosion. Il peut parfois y avoir des explosions, en raison des airbags ou des pneumatiques, mais pas de cette ampleur. Des pompiers présents ont parlé d’une flamme de plusieurs mètres de haut. Deux ont été touchés par l’effet de blast, dont un, le porte-lance, plus grièvement : ses tympans ont été touchés, il souffre d’acouphènes, et a eu huit jours d’ITT.”

Le récit des faits est extrêmement précis: “Nous étions en train de procéder à l’extinction du feu lorsqu’il y a eu une forte explosion suivie d’une grosse boule de feu d’environ 10 mètres de haut sur environ 4-5 mètres de large. Malgré mon équipement, j’ai ressenti immédiatement une vive douleur dans les deux oreilles. Nous avons circonscrit l’incendie, et après avoir mis le véhicule en sécurité, nous avons constaté qu’il y avait une grosse bombe aérosol qui se trouvait dans la cabine du véhicule. La bombe aérosol était complètement explosée.”

Et de conclure: “Dans notre profession, on accepte les risques. On a signé pour ça. Mais là, on se retrouve avec un collègue qui a des séquelles durables, qui s’est retrouvé victime et cible, pour une intervention dénuée d’enjeu.”

Il ne s’agissait donc pas du tout de “manifestants”, contrairement à ce qu’a osé prétendre Pascal Praud pour faire taire Zineb El Razhoui, lorsqu’elle a parlé d’autoriser la police à tirer à balles réelles. Même les mots “émeutiers” et “racailles” sont trop faibles. Il s’agissait bel et bien de terrorisme.

Source: Libération

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici