Brigitte Macron et l’affaire Haenel. L’inquisition autoproclamée #MeToo reçoit un soutien de poids

Brigitte Macron/Wikipedia Commons
Photo/Wikipedia Commons

Les accusations de l’actrice française Adèle Haenel ont provoqué un buzz dans les médias, en reproduisant le schéma de l’affaire Weinstein. Depuis une semaine, c’est le choc dans le milieu du cinéma français. Désormais, c’est Brigitte Macron qui donne son avis.

Interrogée sur le sujet par la radio RTL jeudi 7 novembre, Brigitte Macron a exprimé “toute sa solidarité” à l’égard de l’actrice, qui accuse Christophe Ruggia, réalisateur et ex-coprésident de la Société des Réalisateurs de Films, de l’avoir agressée sexuellement.

Elle parle. Et tous ceux qui parlent ont du courage, donc un immense respect pour ceux qui parlent. Maintenant il faut voir la réponse à apporter à ces messages mais je veux lui dire toute notre solidarité, et véritablement cette reconnaissance“, a déclaré l’épouse du président de la République.

Le lynchage en règle du réalisateur par l’inquisition autoproclamée #MeToo a déjà commencé. Si enquête il y a, on saura un jour la vérité. Mais l’essentiel est ailleurs, comme nous l’avons exposé. Il s’agit de tout un système appelé “le cinéma français”.

Source: RTL

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici