Qui est Booba, le pervers qui veut la peau de Zineb El Rhazoui?

Capture d'écran/Youtube
Capture d'écran/Youtube

Sa biographie est creuse. Né à Boulogne-sur-Seine, il a vendu des kilotonnes d’albums, lancé sa marque de prêt-à-porter moche et cher, et il passe le plus clair de son temps libre à clasher, sur les réseaux sociaux, d’autres rappeurs aussi violemment crétins que lui. À part ça, rien. Sauf qu’en appelant au lynchage de Zineb El Razhoui, il nous pousse à nous demander: mais qui est réellement ce fou furieux?

Le meilleur moyen de le découvrir pour de bon est de lire les paroles de ses morceaux. On y découvre un grand poète, sensible, élégant, en quête de paix et de tolérance. Voici donc dix citations de haut vol.

“Si j’tue un fils de pute y a pas mort d’homme”

“J’aime un keuf quand son slip jaunit”

“Je fais des dons d’urine pour que la France entière se désaltère”

“J’vais tellement t’enculer, tu vas détester le sexe”

“Vroom vroom, j’fais des roues arrière dans le cul d’ta madre”

“Si tu m’vois enculer ta dinde, ne crois pas qu’je fête Noël”

“Selon mes calculs, si t’encule c’est minimum la hernie discale”

“Beretta dans la bouche, tu vas me remettre”

“Six heures du mat’ en cage ces pédés d’condés me questionnent”

“Je suis la branche al-Qaida du game

Voilà donc ce qui se permet d’appeler au lynchage, symbolique ou réel, de Zineb El Rhazoui. Un pervers sans cervelle. Un dangereux débile.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici