Manu Valls est de retour et il se fout de la gueule du monde!

Photo/Flickr
Photo/Flickr

Il s’est vautré en Catalogne, arrivant en cinquième position dans la course à la mairie de Barcelone. Alors, comme il est au chômage, il revient chez nous. Déjà, en soi, c’est une mauvaise nouvelle. Mais il y en a une autre: il est aussi cynique qu’avant. La preuve.

Manu Valls est persuadé d’être un mec, un vrai, avec de vrais bijoux de famille d’ex-Premier Flic de France. Ce n’est pas l’avis du peuple, qui le déteste.

À vrai dire, personne n’a souffert de son départ vers l’Espagne. On était même très heureux qu’il soit enfin loin, mais il pense que nous ne sommes pas assez courageux: pour survivre, nous avons besoin de son cran, de son regard d’aigle et de sa poigne de colosse!

Alors, depuis une semaine, il s’invite dans les médias et il fait des déclarations à la Valls: dures dehors, molles dedans. Ainsi, il a dit au sujet de Tariq Ramadan: “Que la vérité éclate sur ce soi-disant intellectuel, promoteur de la charia, prédicateur islamique, qui a fait un mal terrible dans notre jeunesse, avec ces cassettes, ces prêches.

Tu as la mémoire courte, Manu. On va te la rafraichir.

Tariq Ramadan, c’est les Frères Musulmans. Quand tu étais à Matignon, le 8 février 2015, tu avais déclaré: “Il faut combattre le discours des Frères musulmans dans notre pays.”

Bonne idée! Mais qu’as-tu fait de concret? Tu as interdit les Frères? Non. Tu aurais pu: ils ont déjà été déclarés hors-la-loi en Autriche, en Égypte, en Syrie, dans les Émirats, en Russie, dans d’autres pays, et Trump se démène pour les chasser du territoire américain. C’était à ta portée de Premier Ministre. Un an et un mois plus tard, tu as quitté Matignon, et les Frères se portaient aussi bien qu’à ton arrivée.

Il suffisait que tu signes un papier, et ils étaient enfin bannis de France! Tu es resté les bras ballants. Tu t’es contenté de ton one-man-show habituel, sur le thème: “Moi, je suis un dur, un vrai mec!” Résultat: tu n’es plus du tout légitime sur le thème de l’islamisme. Ni crédible, ni respectable. Inécoutable.

Comme dit une psychologue parisienne: “Un mec qui passe son temps à dire qu’il est un mec a peur d’être une femme et il a peur que ça se voie. Sans quoi, il n’essaierait pas de convaincre les autres de sa masculinité: ils n’auraient pas besoin de son aide pour la constater.”

Sources: Ouest-France, Europe 1

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici