DICTIONNAIRE MACRON-FRANÇAIS / W comme “Western”

Montage: Internet
Montage: Internet

Généralement, dans la Cinquième République, on se flingue entre leaders de la majorité au pouvoir. Il y a eu Giscard-Chirac, Mitterrand-Rocard, Chirac-Balladur, Chirac-Sarkozy, Hollande-Hamon, etc: la vie au sommet de l’État français est un western plein de duels à mort. Et, même si le spectacle est pitoyable, il faut reconnaître que c’est distrayant.

Mais voilà que, depuis l’élection de Macron, le western s’est arrêté net. Pas un coup de feu, aucun cadavre, les croque-morts s’ennuient. Personne ne veut la peau de personne. Édouard Philippe n’a même pas de flingue. Un silence désertique plane sur le ranch Macron.

Est-ce un signe de parfaite disciple républicaine? Pas du tout. Les ministres disent et font et n’importe quoi, rien n’avance, tout se désagrège sous le retard effaré des Français. Simplement, Macron règne, seul, sans concurrents, au sommet d’une pyramide en ruine.

Pourquoi personne ne se risque-t-il à dégommer le chef pour prendre sa place à la prochaine élection présidentielle? Parce que Manu fait peur à ses valets? Même pas. La réponse est simple, mais terrible: autour de Macron, il n’y a personne. Pas de personnalités fortes, pas de caractères d’acier, pas de grands destins en gestation.

Schiappa, Blanquer, Buzyn, Castaner, les moins transparents du premier cercle, n’existent que parce qu’on les a nommés ministres. Ils ne le méritaient pas et ils seront oubliés à tout jamais dès qu’ils quitteront le pouvoir, à l’image de Najat Belkacem: plus personne ne sait qu’elle fabrique aujourd’hui et tout le monde s’en fout.

Un règle de management dit: “N’engagez que des gens meilleurs que vous.” C’est l’évidence même. Un vrai manager a besoin de talents, d’ambitieux, de visionnaires, pas de lavettes. Un mauvais dirigeant s’entoure d’inférieurs, de petits bras et de bras cassés. C’est pour lui l’assurance d’avoir la paix. Et de ne pas se faire flinguer dans le dos s’il échoue.

Pour éviter toute comparaison à son désavantage, Macron s’est équipé d’une ribambelle d’intelligences fades, de profils bas et de nains idéologiques. Ensemble, ils forment la chevauchée la moins fantastique de l’histoire du western.

Et puis, à la réflexion, il y a tout de même un duel: celui qui oppose Macron au peuple français. Pour l’instant, Macron vide son chargeur dans le poitrail de la France, mais elle refuse de mourir. Patience, le film n’est pas terminé.

 

 

3 Commentaires

  1. I don’t even know how I stopped up here, but I thought this put
    up was once great. I do not recognise who you’re however definitely you’re going to a famous blogger when you aren’t already.
    Cheers!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici