L’accent racaille, une langue qui détruit le français

Photo/Wikipédia
Photo/Wikipédia

Dans un interview au Figaro, Matthieu Avanzi, maître de conférences à la Sorbonne et spécialiste des dialectes, définit l’accent qui a envahi la vie quotidienne dans nos banlieues.

“Cet accent, né dans les années 1990, est un mélange de verlan et de mots empruntés à l’arabe dialectal. L’intonation est particulière, avec des montées et descentes très fortes à la fin de chaque phrase.”

En France, tout a commencé avec le rap, qui fit de la langue française un instrument de colère, de provocation et de revendication, exclusivement.

Chaque phrase était un slogan révolutionnaire, servie par un accent montant très haut et descendant très bas, une explosivité des consonnes empruntée à la fois à l’arabe et au rap américain, et un fond désespéré qui rendait l’ensemble très sombre. Toute douceur était exclue. Joey Starr était le muezzin de cette nouvelle langue.

Puis, il y eut Jamel Debbouze, qui fit entrer cet accent dans les foyers, via sa starification par Canal+. Les Français apprirent à l’imiter, pour rire. Quand ils comprirent que ce n’était pas une anecdote, mais une invasion du français par des intonations qui enlevaient à notre langue tout son charme, sa légèreté, sa musicalité tant aimée par les étrangers, les Français cessèrent de rire.

Aujourd’hui, la France ne sait plus comment se débarrasser de cette prononciation agressive, menaçante, aussi laide et stressante qu’un haut-parleur entre les mains d’un gréviste communiste.

Comment fait-on pour désapprendre un accent à une génération entière, et particulièrement à des millions de jeunes? Mission impossible? Il faut avoir une foi infinie en la beauté du français, pour imaginer qu’il va sortir vivant de ce détournement de langue généralisé.

Élie et Dieudonné avaient parfaitement résumé le caractère ridicule de cet accent, et sa nocivité pour la culture française.

Source: Le Figaro

17 Commentaires

  1. Le torchon… c’est les wesh gros. Ma gueule si si la famille qui savent même pas enchaîner deux phrases sans faire des fautes vocale !1

    En plus de bouffer notre culture qu’on a même plus ils sont carrément en train de tuer notre langue. Et le rap en train de détruire la jeunesse…

    Bref voilà ce que ça fait de vouloir les intégrer.
    Retournez vendre le shit et blanchir le pognon en label rap et fermez la !

  2. Dans cette triste aventure, si on y perd que notre français, on pourra dire qu’on ne s’en sort pas si mal, je suis pessimiste. Nos cher élu on tout fait pour que cette “racaille” se sente chez elle en France et ça a marché à merveille, ils sont maintenant chez eux et nous aussi(..) On est chez eux… 😢

  3. Vous voulez rire ? Comment l’etat s’y est pris pour desapprendre les dialectes régionaux ? Exit le breton, le basque l’Aslacien ! Les nombrilistes parisiens veulent que toute la France parle comme eux. Etant personnellement Alsacien, on nous interdit encore aujourd’hui de parler Alsacien dans les établissements publiques. Notre dialecte fait partie de l’identité de nos régions !

    Vous êtes pourtant spécialiste des dialectes, comment pouvez vous vous poser la question de desapprendre ? Copiez votre modèle que vous appliquez aux regions !
    Pauvre France

  4. Cet article aurait pu être intéressant s’il ne contenait pas de relents condescendant d’un journaliste de droite à la morale bourgeoise.
    Laissez le travail d’étude de la langue aux linguistes au lieu de déformer la réalité à la passoire de votre idéologie malveillante.

  5. Le linguiste cité ne tient dans la citation aucun propos dévalorisant envers cette variante linguistique, citation qui n’est là que pour donner un semblant de crédibilité à cet article qui donnera des nausées à toute personne aimant vraiment la langue française avec toutes ses variantes.
    La langue évolue, surtout la langue orale, et c’est ce qui fait l’essence d’une langue vivante.
    Et utiliser l’argument que les étrangers apprécieraient moins cette variante, nous ne fréquentons visiblement pas les mêmes étrangers ! D’autant qu’à moins d’avoir déjà un bon niveau de français, ils ne distinguent généralement que très peu les différences prosodiques de la langue !
    Quant à “désapprendre |
    [cet] accent à une génération entière”, premièrement : tout le monde n’a pas cet accent, secondement: pourquoi chercher à le désapprendre ? La langue évolue depuis toujours !
    Et pourquoi systématiquement diaboliser une prononciation différente de la norme alors que l’une des richesse du français est sa grande variété d’accents et de variantes linguistiques ?

  6. N’importe quoi du jamais vu, des histoires ça mais c’est n’importe quoi, vous dites n’importe quoi…

  7. Waouh, sinon mr défenseur de la langue, un mot sur tout ces expressions, mot venant de l’anglais ? Non ? Pas intéressant, il y a pas de rebeu à mettre en cause

  8. Wtf c’est quoi cette article écrit par des gros bourgeois “au lala quel génération”
    “au les jeunes d’aujourd’hui”, est ne touché pas au rap

    • le rap c’est de la merde ça ne fait rever que les cretins “du bon son du bon son” surtout le rap français(les pauvres) En 35 ans ce style n’as pas évolué aucune musicalité ,tout repose sur des samples et encore s’ils prenaient la peine de travailler un peu les textures de sons ,ses textes à vomir, les punks au debut du mouvement revendiquaient le fait de ne connaitre que quelques accords basiques mais ils ont travaillé et leur musique à ensuite évoluée et parfois frisée le génie…. le rap n’est qu’un fond de commerce pour banquier(major) en mal de sensation et de gauchos bourgeois(pas que) frustrés
      idem pour le rock français ..lennon disait trés justement que” le rock français lui faisait penser au vin anglais ” c’est dire …
      d’ailleurs joey starr le sait trés bien …..

  9. Dans les citées vous dites? Mais aujourdhui nimporte quel gamin, blanc ou gris, parle avec cet accent de cas social. Meme la petite nouvelle au boulot, normande, blacnhe comme un cul, 24 ans, s’exprime comme ca : “tas vu” “en vrai” c’est a peine si elle nous sort du pas du “surlavidmamere” au boulot…le merdeux rouquin de la compta pareil, “wesh parle comme ca tas vu”. Des minables crasseux, qui pensent que sexprimer comme un connard analphabete et aggressif leur donne de la credibilité. La racaillisation de la classe mooyenne en france, ni plus ni moins. Effrayant.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici