DICTIONNAIRE MACRON-FRANÇAIS / S comme “Socialisme”

Photo RTL/DR/Montage FL24
Photo RTL/DR/Montage FL24

Macron s’est toujours vendu sous l’étiquette “en même temps”: ni de droite, ni de gauche, ni du centre, mais tout à la fois. C’est habile, mais c’est un mensonge. Le Président Manu n’est pas “en même temps”, mais à gauche toute.

S’il était “en même temps”, il prendrait de temps en temps une vraie mesure de droite. Mais ça n’arrive jamais. Comme le démontre l’institut Ifrap dans sa dernière analyse, chaque baisse d’impôts est accompagnée d’une hausse supérieure, qui l’annule et aggrave encore la tragédie perpétuelle du contribuable français.

Pour ce qui est des sujets de société et des mœurs, rebelote: Macron fait du Hollande, favorise l’éclatement de la famille traditionnelle, se prosterne devant les revendications des féministes, des LGBT et des fans du transhumanisme. Pour que la ressemblance soit parfaite, il ne manque que les borborygmes lyriques de Christiane Taubira et le gazage des vieilles dames lors des Manifs pour Tous.

On pouvait espérer, au moins, que Macron allait “bien présenter”: incarner un bourgeois élégant et respectueux, aux antipodes du Hollande gaffeur et méprisant, la cravate de travers, rejoignant sa maîtresse sur son scooter. Mauvaise pioche! Macron est impoli, injurieux, cassant, glacial, et ressemble beaucoup plus à un petit chef de bureau soviétique, désagréablement vulgaire et insupportablement prétentieux, qu’à un bon vieux gaulliste à cheval sur le savoir-vivre. Chez Macron, seule la cravate est à l’endroit.

Et puis, Macron parle comme un socialiste qui se prétend moderniste, comme DSK, Royal et Delanoë en leur temps. Une insupportable langue de bois, mélange toxique de fautes de grammaire, d’abstractions incompréhensibles, de projets fumeux, de prétention illégitime, d’allusions débiles à la technologie, et d’autoritarisme injustifiable. Chaque fois qu’il s’exprime, Macron nous perce les tympans et nous scie le cerveau.

Mais attention: cette manière de parler ne nous fait pas souffrir par hasard, elle n’a rien d’anecdotique. Alexandre Soljenitsyne, l’immense dissident russe, notait que le plus douloureux, pour un peuple, n’est pas qu’on l’appauvrisse, ni qu’on l’affame, ni qu’on le matraque, mais qu’on l’empêche d’entendre et de dire la vérité. Le langage faussement dynamique et vraiment socialiste de Macron nous heurte, nous blesse et fait s’infecter nos plaies.

“La vérité vous rendra libres”, dit l’Évangile. Il est urgent qu’elle nous libère du gauchisme macronien.

 

 

4 Commentaires

  1. I’ve been browsing online more than three hours today, yet
    I never found any interesting article like yours. It’s
    pretty worth enough for me. Personally, if all
    site owners and bloggers made good content as you did, the
    internet will be a lot more useful than ever before.

  2. Hi! I could have sworn I’ve been to this site
    before but after reading through some of the post I realized it’s new to me.

    Nonetheless, I’m definitely glad I found it and I’ll be bookmarking and checking back often!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici