DICTIONNAIRE MACRON-FRANÇAIS / Q comme “Quotient Intellectuel”

Photo/Pixabay/Montage FL24
Photo/Pixabay/Montage FL24

Le test de Q.I. est un genre de grille de sudoku inventée par les fans de sudoku pour démontrer que les fans de sudoku sont les êtres les plus intelligents au monde. Mais que se passe-t-il, quand on confie le destin de la France à un fan de sudoku?

C’est certain: Emmanuel Macron pourrait être champion de France de puzzles, de casse-têtes chinois, de Scrabble, de Monopoly et de Cluedo. Il a le cerveau pour ça. Une fantastique machine neuronale, conçue pour résoudre tous les problèmes sans la moindre importance, mais incapable de beurrer une tartine ou de descendre les poubelles.

C’est une forme d’intelligence typiquement française. Comme les sports de compétition, elle a sa hiérarchie. Tout en haut du classement, l’ENA, où l’on apprend à justifier chaque taxe de 1000 manières différentes: celui qui n’en invente que 999 est prié de redoubler. C’est l’école où l’on enseigne comment se croire aussi génial qu’Einstein, tout en étant glacial comme Fabius, creux comme Juppé et lâche comme Hollande. Macron est le fayot de cette institution.

Il veut toujours démontrer que son Q.I. est plus gros que le vôtre. Écoutez-le en interview, ou dans ses discours. Toute sa communication présidentielle revient à dire que la réalité est trop bête pour lui et que, la prochaine fois, c’est promis, il dira des âneries pour être enfin compris. Mais le Q.I. est comme l’alcool, addictif. Macron n’arrive pas à se fondre dans le rôle de l’idiot du village. Il retombe dans son travers d’énarque, la pensée complexe, dont la seule définition connue est: trop complexe pour toi, vilain petit peuple.

Maintenant, il faut dire les choses comme elles sont: si Macron peut se faire passer pour un grand-maitre du Q.I., c’est que son prédécesseur était un inégalable crétin. S’il succédait à une Margaret Thatcher, Manu serait regardé comme un méprisable bibelot. Il a l’immense chance de s’asseoir dans le fauteuil d’un type qui comprenait encore moins la vie que lui. François le Culbuto avait même besoin d’un motard-garde-du-corps-agent-secret pour aller acheter des croissants à Julie.

Mais plus s’éloigne le souvenir de Hollande, plus le trou noir mental de Macron se voit. La fiscalité française n’est pas une grille de sudoku. La géopolitique du Moyen-Orient non plus. Le talent de gamer de Macron est terriblement inutile, même et surtout s’il refuse de quitter la table de jeu, tel un adolescent cramponné à sa Playstation à l’heure d’aller se coucher.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici