L’Islam déchire le parti macroniste! Clash entre Blanquer et le dhimmi Taché

Jean-Michel Blanquer et Aurélien Taché/DR
Jean-Michel Blanquer et Aurélien Taché/DR

Lundi, lors du bureau exécutif du parti, Jean-Michel Blanquer, a demandé à saisir la commission des conflits du parti macroniste à l’encontre du député Aurélien Taché qui a accusé le ministre de l’Education Nationale d’être le marche-pied du Rassemblement National.

Dans un entretien au Point, cette figure de la dhimmitude de la Macronie, ancien du Parti Socialiste a vivement critiqué Jean-Michel Blanquer pour avoir confessé que le voile islamique n’était “pas souhaitable” dans notre société.

Aurélien Taché l’a accusé de faire le lit du RN: “C’est dans ce genre de situations confuses où des gens comme Julien Odoul récupèrent les mots de Jean-Michel Blanquer. On renforce ceux que l’on prétend combattre”.

Aurore Bergé, la porte-parole du parti macroniste soutien le ministre, le délégué général du parti, Stanislas Guerini joue les médiateurs, et la députée Laëtitia Avia, présidente du bureau exécutif, soutien Aurélien Taché.

Il s’agit d’une opposition de fond entre les deux lignes politiques, Jean-Michel Blanquer est partisan de la tradition républicaine de la laïcité tandis qu’Aurélien Taché incarne la dhimmitude avec une politique affichée de soutien aux islamistes.

Ce n’est pas la première fois que ça clash sur cette question entre les deux macronistes. Fin septembre, Jean-Michel Blanquer avait dénoncé une affiche de la FCPE défendant la présence de mères voilées lors des sorties scolaires, alors qu’Aurélien Taché avait soutenu cette offensive islamiste.

Source: Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici