Une gifle pour Macron! Les eurodéputés recalent sa candidate Sylvie Goulard de la Commission européenne pour manque d’integrité

Sylvie Goulard ou la fidélité récompensée/DR
Sylvie Goulard ou la fidélité récompensée/DR

Les députés européens ont infligé jeudi un revers humiliant au président français Emmanuel Macron, en recalant pour des raisons éthiques sa candidate à la Commission européenne, Sylvie Goulard, sous le coup d’une enquête judiciaire en France.

Emmanuel Macron s’est aussitôt dégonflé en rejetant la responsabilité du choix de la candidate française sur la présidente de la nouvelle Commission. “J’ai proposé trois noms à Ursula von der Leyen. Elle m’a dit: ‘je veux travailler avec Sylvie Goulard’“, a-t-il déclaré. “C’est pas moi, Madame, c’est elle!”.

Le rejet de cette candidature, à une écrasante majorité de 82 voix contre 29 et une abstention, est également un coup sévère pour Ursula von der Leyen.

La dirigeante allemande a en effet choisi l’ex-ministre française malgré les mises en garde sur ses problèmes et lui a confié un énorme portefeuille regroupant le Marché intérieur, l’Industrie, la Défense, l’Espace, le Numérique et la Culture, doté de budgets de plusieurs dizaines de milliards d’euros.

C’est la première fois qu’un candidat présenté par la France pour un poste de commissaire est recalé par le Parlement européen.

Au Parlement, certains avaient été surpris par le choix de Sylvie Goulard, sous le coup d’une enquête qui l’a conduite à démissionner de son poste de ministre des Armées en juin 2017, un mois après sa nomination.

C’est l’arrogante transgression de cette évidence qui a fait chuter Sylvie Goulard“, a commenté le français Arnaud Danjean, vice-président PPE de l’assemblée.

En plus de l’affaire des emplois fictifs, pour laquelle Sylvie Goulard a dû rembourser 45 000 euros, il y a aussi le problème de son double emploi pour l’Institut Berggruen alors qu’elle était députée européenne”, pour lequel elle a reçu “plus de 10.000 euros” mensuels.

Emmanuel Macron doit désormais désigner un nouveau candidat, mais il n’est pas acquis que ce dernier se voit confier le même portefeuille. Les eurodéputés qui ont jugé que les attributions confiées à Mme Goulard était trop nombreuses, plaident pour une redistribution.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici