Corse. Coup de filet dans l’affaire du double assassinat à l’aéroport de Bastia

Image d'illustration/Pixabay
Image d'illustration/Pixabay

Sept personnes ont été interpellées en Corse, ce mardi 8 octobre, dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat en décembre 2017 de Jean-Luc Codaccioni et d’Antoine Quilichini, tous deux membres du milieu du grand banditisme, à l’aéroport de Bastia.

Ces arrestations ne représentent “pas un rebondissement dans cette affaire“, il s’agit plutôt d’une “fin de dossier“, ont précisé ces sources, confirmant une information de France 3 Via Stella.

Le 15 juin 2018, le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux avait annoncé 19 mises en examen dans ce double assassinat qui avait été “revendiqué” dans des messages téléphoniques récupérés par les enquêteurs.

L’enquête, menée sur commission rogatoire d’un juge d’instruction de la juridiction interrégionale spécialisée de Marseille, compétente en matière de grande criminalité organisée, avait permis de mettre “en cause une équipe de malfaiteurs agissant de manière très organisée“, avait précisé Xavier Tarabeux.

Un ancien joueur professionnel du FC Nantes, Christophe Guazzelli, est considéré comme le tireur et il est actuellement incarcéré. Lui est ses complices auraient bénéficié de l’aide d’une fonctionnaire de l’administration pénitentiaire, en poste à Borgo, pour identifier leurs cibles. Cette femme et son époux ont été mis en examen et font partie des personnes préalablement incarcérées.

Mardi 5 décembre 2017 en fin de matinée, Jean-Luc Codaccioni et Antoine Quilichini avaient été la cible d’un guet-apens. Antoine Quilichini avait été tué par balles sur le coup. Il était venu chercher à l’aéroport Jean-Luc Codaccioni, incarcéré alors à la maison d’arrêt de Borgo, mais qui revenait d’une permission de sortie sur le continent.

Jean-Luc Codaccioni avait été grièvement blessé de plusieurs balles et était décédé quelques jours plus tard à l’hôpital de Bastia. Une troisième victime, accidentellement présente sur les lieux de l’assassinat, avait été plus légèrement blessée en tentant de fuir la fusillade.

Jean-Luc Codaccioni, ancien responsable de la sécurité du PMU au Gabon, avait été condamné en février 2016 à quatre ans de prison pour association de malfaiteurs en vue de la préparation du meurtre en bande organisée de Jean-Claude Colonna, cousin de l’ancien parrain de l’Île de Beauté, “Jean-Jé” Colonna. Antoine Quilichini, dit Tony le Boucher, avait été condamné dans la même affaire à quatre ans de prison dont 18 mois avec sursis.

Cette affaire, qui devrait connaître prochainement un dénouement judiciaire, est une des conséquences de la guerre sans merci que se livrent depuis 2008 les héritiers du gang de “La Brise de mer” qui avait mis toute l’île de beauté sous sa coupe réglée.

Source: AFP/Le Point/Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici