Pourquoi Oumar a-t-il été battu à mort par son beau-père?

Image d'illustration/Fotolia
Image d'illustration/Fotolia

Ce lundi comparaissait au tribunal Assane A., qui encourt 15 ans de prison pour avoir battu à mort Oumar, son beau-fils de 15 ans, le 27 janvier 2017, parce qu’il croyait qu’il était absent à son cours de français; en réalité il n’avait eu que 10 minutes de retard.

À l’origine de cette confusion, un message automatique transmis par son lycée, mais ce vendredi-là, l’adolescent a eu beau lui répéter que c’était une erreur, rien n’a arrêté l’avalanche de coups qui le conduiront à la mort.

Le bourreau s’était installé au domicile familial à Vitry fin 2014, en devenant le beau-père d’Oumar et de ses deux petites sœurs: “La seule chose qui posait problème, c’est Oumar qui n’allait pas à l’école”, a confié dans le box cet homme de 41 ans.

En sanglots, l’homme explique que ce qui l’a “poussé à taper Oumar”, c’était “qu’il se comporte bien en société”. Le tortionnaire a reproduit les violences qu’il avait subies de son père lorsqu’il était enfant au Sénégal avec des “branches d’arbre”, des “chaînes de scooter” et des “lanières”, comme celles qu’il explique avoir “utilisées” le 27 janvier.

Ce soir-là, Assane A. se trouve dans la chambre d’Oumar pour “discuter” et la mère, qui a entendu des “bruits de cravache et de fouet”, explique: “Pour moi il lui faisait peur, Je pensais que ça claquait par terre. Pour moi, il ne frappait pas Oumar, puisqu’il ne l’avait jamais fait”.

L’adolescent succombe à ses blessures quelques heures plus tard. Lanières et ceinture en cuir, câbles électriques, en réalité plus de 80 coups lui ont été portés, d’après le médecin légiste qui l’a examiné. Le verdict est attendu ce mercredi.

Source: Le Parisien

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici