ENQUÊTE. Ce que nous avons découvert sur le compte Facebook du terroriste de la préfecture

Photo: Facebook
Photo: Facebook

Ce n’est plus un secret pour personne: Miko Noparth était le pseudo Facebook utilisé par le quadruple meurtrier de la Préfecture de Paris. On trouve sur son wall toutes sortes de choses, mais un élément a particulièrement attiré notre attention: un lien vers un article du site d’information musulman Halalbook, aujourd’hui renommé Alnas.

Cet article accuse la France d’être en tête du top ten des pays les plus islamophobes d’Europe. Les dix pays y sont brièvement présentés un par un, sous l’angle de leur haine pour l’islam.

Notez le “[USA]” en entrée du titre, qui laisse entendre que la source est américaine. Mais d’où vient exactement cette liste? Le site Alnas fournit, comme source, Insidermonkey, un site d’informations financières anglophone. Nous y avons retrouvé la version originale de l’article de Alnas, écrit par un certain Atif Munawar et paru en 2015. Et là, surprise: celui-ci ne cite pas sa source.

Le journalisme a des règles. Sur un site sérieux, ce genre de classement renvoie toujours à une étude ou une analyse par un expert. Ici, rien. Pas une seule mention de l’origine du classement. Atif Munawar l’a-t-il inventé de toutes pièces? Maintenant, jetons un œil à ce qu’Alnas, ex-Halalbook, et Insidermonkey, disent de la France.

“Le pays est un membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU et, par conséquent, joue un rôle essentiel dans la politique européenne. Sa politique anti-Islam est plus qu’évidente au vu des lois et recommandations constitutionnelles. Selon un sondage, plus de 70 pour cent de la population française considèrent que l’Islam est incompatible avec la société et la culture française.”

L’association ONU-Europe relève de l’improvisation la plus totale. Quant à “plus qu’évidente”, c’est une affirmation sans le moindre élément de preuve. Et, en conclusion, qui est coupable? Le peuple français. Bref, Insidermonkey désinforme du sol au plafond. Étrange, pour un site financier, dont on se demande pourquoi il se mêle aussi imprudemment d’islamophobie.

Nous sommes donc allés visiter la page Facebook d’Insidermonkey. Elle est gérée par trois personnes: Jelana Martinovic, Tayyab Haqqi et Gasa Dan Gara. Qu’aucun de ces trois noms ne sonne américain est peut-être un hasard. Peut-être pas. Où résident-ils? La première et le troisième en Serbie, le deuxième au Pakistan. Voilà donc un site financier prétendument américain, et dont les community managers vivent dans des pays en froid avec les USA. Tout est inhabituel, dans cette affaire.

Ce qui est logique, en revanche, c’est la manière dont fonctionne la désinformation islamiste: on publie un faux article dans un pseudo-média financier américain, et le tour est joué: un fonctionnaire de la Préfecture de Paris va forcément le prendre au pied de la lettre, il va croire que c’est une information scientifique, et cela va renforcer son délire paranoïaque. Il ne lui manquera plus qu’un couteau en céramique pour punir “le pays le plus islamophobe d’Europe”.

Et ce fonctionnaire n’est qu’un exemple parmi une foule de crédules. Nous avons traqué ce top ten sur Google pour voir qui d’autre le présentait comme une information. Au début, le résultat est sans surprise: islamfrance.com, islametinfo.fr, mosquee-cluses.fr, qatarday.com, etc. Mais notre étonnement est grand lorsque nous constatons que même certains sites de la “réinfosphère” considèrent, eux aussi, Insidermonkey comme une source fiable. Nous ne saurions trop leur conseiller de vérifier leurs informations, plutôt que de se fier aveuglément à celles qui paraissent les plus utiles à leur cause.

Moralité: quand il s’agit de l’islam, méfiez-vous de tout ce qui se prétend scientifique et qui n’est pas immédiatement traçable, car c’est là que se cache très souvent le mal islamiste, dans les fausses certitudes, soi-disant chiffrées par des instituts imaginaires, et assénées comme des scandales. L’homme qui a poignardé quatre policiers n’avait pas seulement le sentiment d’avoir Allah avec lui: il se croyait également légitimé par la statistique. Avec le Coran dans une main et des sondages bidonnés dans l’autre, on se croit tout permis.

Comme dit Alain Besançon au sujet des communistes: “Ils croient qu’ils savent, ils ne savent pas qu’ils croient.”

Enquête: FL24

3 Commentaires

  1. I’ve been surfing online more than 3 hours as of late, but I by no means discovered any
    fascinating article like yours. It is beautiful worth enough
    for me. In my view, if all webmasters and bloggers made
    just right content material as you did, the web might be a
    lot more helpful than ever before.

  2. I don’t know if it’s just me or if perhaps everyone
    else encountering issues with your blog. It looks like some of the text in your posts are running off the screen. Can somebody else
    please provide feedback and let me know if this is happening to them too?

    This could be a problem with my browser because I’ve had this happen previously.
    Cheers

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici