Menacé par son employeur et fustigé par ses collègues de l’émission, Éric Zemmour persiste et signe sur l’islam

Zemmour et Naulleau/Capture d'écran YouTube
Zemmour et Naulleau/Capture d'écran YouTube

Éric Zemmour a défendu, dans son émission diffusée mercredi soir sur Paris Première, ses propos sur l’islam et l’immigration tenus le week-end dernier, qui ont fait enrager les tenants du politiquement correct et entraîné l’ouverture d’une enquête judiciaire.

“Je maintiens” et “je n’injurie personne”, a-t-il lancé au cours du talk-show “Zemmour et Naulleau”, invité à revenir sur ce discours prononcé samedi à la Convention de la droite et diffusé en direct sur LCI.

Dans ce discours, le polémiste a notamment fustigé l'”idéologie diversitaire” et la “guerre d’extermination” visant “l’homme blanc hétérosexuel”.

Ses propos ont été abordés d’emblée dans le talk-show de Paris Première, enregistré en avance. Éric Zemmour a notamment répondu à son comparse Éric Naulleau, qui lui a reproché d’avoir “franchi des limites”, notamment en dressant la comparaison entre le nazisme et l’islam.

L’islam est une religion totalitaire qui prend en charge les individus, que ça te plaise ou non, et deuxièmement j’ai le droit de le dire, on a le droit de critiquer une religion“, lui a répliqué Éric Zemmour, après avoir évoqué, en appui de ses propos, plusieurs auteurs comme “Paul Claudel qui comparait l’islam au nazisme“.

Sommé par la présentatrice de l’émission Anaïs Bouton — qui s’est permise de donner un avis personnel, “choquée” par ces déclarations — de s’expliquer sur sa participation à la “Convention de la droite”, organisée par des proches de Marion Maréchal, Éric Zemmour a affirmé que “ce n’était pas une réunion partisane ou électorale“, ni “une réunion autour de Marion Maréchal“.

La direction de Paris Première a pris le soin de faire précéder la diffusion de l’émission par une mise au point. Elle a fait part d’une “convocation” du polémiste, “afin de revenir sur sa participation récente à des événements politiques et sur les propos particulièrement choquants et provocateurs” qu’il avait tenus. Il lui avait “été rappelé fermement les conditions de sa participation” à “Zemmour et Naulleau”.

Source: AFP

2 Commentaires

  1. I’m not that much of a online reader to be honest but your
    sites really nice, keep it up! I’ll go ahead and bookmark your
    website to come back later on. Many thanks

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici