Le champion yéménite de kung fu n’était pas un champion de natation. Voulant entrer illégalement en Europe, il se noie dans la mer

La frontière à Mellila/Twitter
La frontière à Mellila/Twitter

Le champion yéménite de kung fu, Hilal al-Haj, avait pris la ferme résolution de se rendre en Europe, à l’instar de nombreux immigrés clandestins qui submergent le continent. Mais son rêve s’est brisé en Méditerranée lorsqu’il a été emporté par les vagues en tentant d’atteindre les côtes espagnoles.

Champion du Yémen en 2011 et ayant remporté des médailles lors de tournois arabes et asiatiques, le jeune homme, qui devait se marier prochainement, doit être enterré vendredi à Sanaa, la capitale de son pays en guerre.

Le sportif professionnel a tenté le 16 septembre de rejoindre par la mer, depuis le Maroc, l’enclave espagnole de Melilla.

Originaire de Sanaa et féru d’arts martiaux, Hilal avait publié de nombreuses photos sur Instagram où on voyait ce jeune homme, à la silhouette athlétique et à la barbe taillée, brandir fièrement le drapeau national.

À son retour d’Azerbaïdjan, où il avait remporté une médaille de bronze aux Jeux de la solidarité islamique de 2017, il s’attendait à être décoré par les rebelles Houthis, maîtres de la capitale. Mais l’accueil n’a pas été à la hauteur de ses espérances.

À Sanaa, les autorités accordent peu d’importance aux sports en général et aux arts martiaux en particulier.

L’ambassade du Yémen à Madrid a confirmé que “l’athlète s’est noyé près des côtes de Melilla le 16 septembre“, ajoutant qu’elle avait pris en charge le rapatriement du corps.

Après plusieurs échecs pour franchir la barrière protégeant Melilla — quelques mètres séparent l’enclave espagnole du territoire marocain —, Hilal a décidé de passer par la mer.

La distance est courte et les candidats à l’immigration illégale d’empruntent souvent. L’ami qui accompagnait Hilal al-Haj dans son périple a réussi, lui, à atteindre les côtes espagnoles. Mais le sportif a été emporté par une vague trop forte.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici