Révolution scientifique. Une université californienne lance un pôle scientifique sur la gentillesse

Image d'illustration/Bisounours
Image d'illustration/Bisounours

Mercredi, l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA), a officiellement lancé son Institut de la Gentillesse. Les scientifiques vont étudier les actes de gentillesse du quotidien, comme aider un aveugle à trouver son chemin, faire les courses d’un voisin âgé, céder sa place à une femme enceinte, etc…

Dans un communiqué l’université informe que l’Institut “adoptera une approche interdisciplinaire pour comprendre la gentillesse, à travers l’évolution, la biologie, la psychologie, l’économie, la culture et la sociologie”.

“L’Institut Bedari de la Gentillesse à l’UCLA cherche à être un antidote au contexte politique mondial actuel, à la violence et aux tensions”, souligne Darnell Hunt, doyen du département des sciences sociales de la prestigieuse université californienne.

Matthew Harris, co-fondateur de l’institut part d’un postulat biaisé “Il faudra beaucoup de recherches pour comprendre pourquoi la gentillesse peut être aussi rare dans le monde moderne”.

Comme si la gentillesse était une denrée rare alors que l’écrasante majorité des gens à travers le monde, peu importe sa race, son sexe, sa culture ou sa religion est empathique et n’est pas animé de mauvaises intentions.

L’humanité repose justement sur cette empathie naturelle entre les individus qui les amènent à s’aimer et se faire aimer, une évidence anthropologique que les scientifiques semblent vouloir redécouvrir au XXIe siècle. On arrête pas le progrès!

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici