Pas à une contradiction près, Jean-Luc Mélenchon demande aux “barbares” de le protéger

Jean-Luc Mélenchon/Flickr
Jean-Luc Mélenchon/Flickr

En vrai leader de gauche, Jean-Luc Mélenchon ne manque jamais une occasion de traiter les forces de l’ordre de mille noms d’oiseaux rappelant les années 30. Mais quand il estime avoir besoin de la protection policière, il demande à ses ennemis de devenir ses valets.

Hier soir, sur Twitter, Jean-Luc Mélenchon appelait à la mobilisation de l’État et du peuple pour protéger son cher parti et sa précieuse personne contre une manifestation de policiers. “Demain, un syndicat de police appelle à manifester contre le siège LFI à 11h. Manifestation illégale. Je demande la protection de la gendarmerie. Je crois que la protection de témoins populaires serait décisive.

Le fond de l’affaire est simple: comme il a publiquement et médiatiquement traité les agents de police parisiens de “barbares”, ces derniers répliquent en annonçant une réunion devant ses locaux. Rien de plus normal. Mais Mélenchon ne veut pas la norme: il veut le beurre et l’argent du beurre. En bon bolchévique, il exige les privilèges qu’il refuse aux autres.

Voilà donc un homme qui incite bruyamment, toute l’année, ses admirateurs à manifester sur mille sujets, mais qui appelle le pays entier au secours dès l’instant où il est la cible d’une manifestation. Et qui, cerise sur le gâteau, demande aux forces de l’ordre de le protéger contre les forces de l’ordre.

Source: Twitter

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici