Meurtre du journaliste Khashoggi: le prince Mohammad Bin Salman assume sans complexes

Photo: Wikimedia Commons
Photo: Wikimedia Commons

Tout le monde avait compris, mais il manquait encore les aveux du coupable. Le prince Mohammad Bin Salman, l’héritier de l’Arabie saoudite, vient d’admettre publiquement son entière responsabilité, donc sa culpabilité, dans l’horrible assassinat du journaliste du Washington Post, Jamal Khashoggi.

Depuis un an, les autorités saoudiennes niaient officiellement toute implication dans ce sauvage assassinat agrémenté de scènes de tortures. Mais ce déni se heurtait à une pression de plus en plus insistante, et de la part des média internationaux, et de la part de la Maison Blanche, irritée par l’hypocrisie de son protégé.

Le prince Mohammad Bin Salman Al Saud, très attaché à sa réputation, a donc tenté de clore le dossier une bonne fois pour toutes, lors d’un interview par la chaîne américaine PBS qui sera rendu public le mois prochain: “C’est arrivé sous ma supervision.” Il espère ainsi mettre fin aux questions et aux enquêtes qui l’encerclaient.

Après sa mort, le corps de Khashoggi a été découpé en morceaux par ses agresseurs. Nul ne sait où ils se sont débarrassés de ce puzzle macabre. L’aveu bien tardif du prince n’aborde évidemment pas ce mystère.

Source: Theweek.in

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici