Explosions et incendie hors normes sur un site chimique à risque majeur Seveso, à deux pas du centre ville de Rouen

Incendie sur un site à risque à Rouen/Capture d’écran Twitter
Incendie sur un site à risque à Rouen/Capture d’écran Twitter

Un incendie de très grande ampleur s’est déclaré cette nuit dans l’enceinte d’une entreprise fabriquant des composés chimiques à Rouen. Plusieurs explosions ont retentit dans ce site classé Seveso. De nombreux pompiers sont mobilisés. Un périmètre de sécurité a été établi entraînant de fortes perturbations de la circulation.

Ce jeudi matin 26 septembre vers 2h40, un incendie s’est déclaré dans l’enceinte de l’usine Lubrizol à Rouen. Cette entreprise américaine appartenant au groupe du milliardaire Warren Buffet fabrique entre-autres des additif pour lubrifiants et est classée “Seveso seuil haut”, c’est à dire à “risque majeur” comme seulement 656 autres sites en France.

Plusieurs explosions ont été entendues dans les environs et un énorme panache de fumée monte vers le ciel. Plus de 150 soldats du feu sont à pied d’oeuvre pour maîtriser le sinistre dont on ne connait pour l’instant pas les causes et les circonstances. Aucune victime n’a pour l’instant était recensée.

Le plan particulier d’intervention (PPI) a été mis en oeuvre par la préfecture qui a ouvert un centre opérationnel départemental pour coordonner tous les services intervenant dans la gestion de cet inquiétant accident.

Un périmètre de 550 mètres autour de l’usine a été délimité et les habitants doivent rester confinés chez eux dans cette zone où tous les axes routiers sont interdits à la circulation. De plus, un ensemble de prélèvements et de mesures de la qualité de l’air est effectué en temps réel et il n’y aurait pas de signe de toxicité aiguë.

La préfecture a annoncé la fermeture pour la journée de tous les établissements scolaires à Rouen et dans une dizaine de communes proches pour éviter tous déplacements inutiles. La circulation ce matin est très perturbée notamment en raison de la fermeture du pont Flaubert, conséquence du sinistre.

Un gros incendie de ce type avait déjà frappé le site Seveso de Bluestar Silicones à Saint-Fons, près de Lyon, en juin 2016. Le sinistre a fait alors un mort, un employé de cette usine classée, dont le cadavre a été retrouvée dans les décombres.

Source: Ouest France/ France Bleu

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici