Complètement folle, pourquoi Hidalgo ouvre une salle pour les drogués au crack avec l’argent des autres?

Un crackhead prenant son crack à Paris/DR
Un crackhead prenant son crack à Paris/DR

Jusqu’où s’arrêtera Hidalgo! Mercredi, la mairie de Paris a annoncé l’ouverture “début novembre” d’une salle de repos pour les drogués accrocs au crack, pour lutter contre la drogue… C’est les contribuables franciliens qui vont être contents.

“C’est une salle de repos et de répit qui sera ouverte 7 jours sur 7, de 9h à 17h, où les consommateurs de crack pourront aussi recevoir des soins et prendre contact pour commencer un accompagnement médico-social”, s’est vanté Anne Souyris, adjointe à la Santé à la mairie de Paris.

Anne Hidalgo avait annoncé fin mai la création d’espaces de repos pour les toxicomanes, ainsi que l’ouverture de 60 places de mises à l’abri à l’hôtel, la pérennisation de 80 places d’hébergement et un renforcement des maraudes et tout ça avec l’argent des autres.

La salle de repos, cofinancée par la Ville et l’Agence régionale de Santé (ARS) et dotée d’un budget de fonctionnement d’un million d’euros, sera installée Porte de la Chapelle dans le nord de Paris, près de “la Colline du crack”, un no man’s land au bord du périphérique où les “crackeux” trafiquent et consomment ce dérivé fumable de la cocaïne.

Composé de six containers, le lieu qui pourra accueillir carrément jusqu’à seize personnes simultanément, disposera de deux espaces de repos, d’une infirmerie et d’un espace douche.

Il sera géré par l’association Aurore, en partenariat avec les équipes de l’association Gaïa, gestionnaire de la salle de shoot, déjà ouverte en 2016 dans le Xe arrondissement de Paris.

Théâtre de meurtres et des trafics en tous genre sur fond de prostitution, le tout dans un capharnaüm inhumain, “la Colline du crack” est à l’image de ce qu’est devenu Paris par la politique d’Hidalgo et de Macron.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici