Terrifiant! Les millionnaires chinois disparaissent mystérieusement par centaines

Image: Pixabay
Image: Pixabay

Un reportage d’Arte, diffusé la semaine dernière et actuellement disponible en replay sur le site de la chaîne, révèle une information stupéfiante: en Chine, les services secrets éliminent physiquement quiconque est devenu assez riche pour que sa fortune dérange le pouvoir. Les cadavres se comptent par centaines.

Guo Wangui est un chinois installé aux États-Unis, il y est devenu milliardaire dans l’immobilier. Engagé dans un combat contre le Parti communiste qui l’a emprisonné, torturé et lui a volé des dizaines de milliards de dollars, il révèle que des centaines de millionnaires chinois disparaissent en Chine sans laisser de traces, ou se suicident inexplicablement.

L’explication est simple: on peut faire fortune en Chine, mais le Parti attend patiemment le jour où vous aurez un tout petit peu trop d’influence, et il vous prendra tout, d’un coup. Il vous poussera par la fenêtre de votre immeuble (c’est la technique la plus fréquente).

Vos gardes du corps expliqueront ensuite que vous avez tenté de prendre un selfie en vous penchant bêtement au bord du vide. C’est précisément ce qui est arrivé à un milliardaire chinois… sur le sol français. Car, dans le communisme de Xi, on exécute les riches aux quatre coins du monde.

Le Parti peut alors récupérer la fortune du cher disparu. C’est un impôt par l’assassinat, grâce auquel le totalitarisme chinois prélève des centaines de milliards de dollars. Ce qui rappelle les prélèvements d’organes sur les détenus tués dans les camps chinois, industrie sordide qui rapporte également des sommes astronomiques au régime. Dans la Chine de Xi, le crime d’État rapporte énormément.

Avec la crise de Hong Kong, le voile d’illusions qui recouvrait la Chine du XXIe siècle dans l’esprit des naïfs est en train de tomber. Le monde découvre que, derrière un écran de fausse modernité, le communisme chinois tue qui il veut, quand il veut, du moment que cela lui permet de s’enrichir colossalement, d’asseoir son pouvoir et de terroriser.

On entend souvent dire: “La Chine n’est plus communiste! Elle est capitaliste!” C’est faux, car un système capitaliste n’assassine jamais ses propres millionnaires par centaines. La Chine est bel et bien rouge, à ranger avec celle de Mao. Sa prospérité, qui est en train de partir en fumée, était édifiée sur un cimetière.

Plusieurs associations confirment les dires de Guo Wangui et parlent de quatre cent millionnaires dont plus personne n’a le moindre signe de vie.

Source: Arte

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici