Indonésie. Des milliers d’étudiants manifestent contre une offensive islamiste au Parlement

Le Coran/Pixabay
Le Coran/Pixabay

Ce mardi, la police a fait usage de gaz lacrymogènes contre des étudiants qui manifestaient devant le Parlement indonésien à Jakarta. Depuis deux jours, plusieurs villes connaissent une vague de protestations contre des lois intensifiant le contrôle social des islamistes et du gouvernement.

Des milliers d’étudiants sont descendus dans la rue avec bannières et pancartes dans plusieurs grandes villes d’Indonésie pour protester contre des mesures risquant d’affaiblir l’agence de lutte contre la corruption et pour manifester son opposition à une révision du code pénal à visée totalitaire sous l’impulsion des islamistes.

Selon l’AFP, dans la capitale, Jakarta, la police a tenté de disperser avec des gaz lacrymogènes et des canons à eau les manifestants qui ont allumé des feux et endommagé les barrières entourant le Parlement.

Les députés devaient débattre mardi d’une série de révisions drastiques du code pénal prévoyant notamment des peines de prison pour les relations sexuelles hors mariage ou entre personnes du même sexe. Le fait de “montrer ou d’offrir” des moyens de contraception à des mineurs deviendrait illégal.

Le projet de texte prévoit aussi une application plus large de la loi sur le blasphème et envisage d’interdire les “insultes” envers le président ou le vice-président, donc en vérité toute critique contre le gouvernement.

Mais, devant le concert de protestations de citoyens et de défenseurs des droits, le chef de l’État Joko Widodo a demandé la semaine dernière à ce que l’examen du texte soit repoussé à la session parlementaire suivante. Les députés ont entériné ce report mardi.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici