Jean-Luc Mélenchon se ridiculise au tribunal et s’effondre dans l’opinion

Jean-Luc Mélenchon/Capture d'écran Twitter
Jean-Luc Mélenchon/Capture d'écran Twitter

Le Parquet a requis trois mois de prison avec sursis contre Jean-Luc Mélenchon pour les incidents ayant émaillé la perquisition d’octobre 2018 au siège de LFI, estimant devant le tribunal de Bobigny que le leader insoumis a mené “un acte de résistance violente avec usage de la force“.

Poursuivi pour “actes d’intimidation envers un magistrat et un dépositaire de l’autorité publique, rébellion et provocation“, Jean-Luc Mélenchon encourt en théorie jusqu’à 10 ans de prison, une amende de 150 000 euros et 5 ans d’inéligibilité.

Le chef des Insoumis martèle être victime d’un “procès politique”, en poussant le ridicule jusqu’à se mettre sur le même plan que l’ancien président brésilien Lula, en prison pour 10 ans, condamné pour corruption.

Le ministère public n’a requis une peine de prison (trois mois avec sursis) que pour le chef du parti LFI. Il a aussi demandé 8000 euros d’amende pour Jean-Luc Mélenchon, les députés Alexis Corbière et Bastien Lachaud et l’eurodéputé Manuel Bompard, 10 000 euros contre le président de l’association “L’Ère du peuple” Bernard Pignerol et 2000 euros contre l’attachée de presse du mouvement

En même temps, la cote de Jean-Luc Mélenchon auprès des Français s’effondre. Selon le sondage Odoxa, les trois-quarts des Français (72%) ont une mauvaise opinion de Jean-Luc Mélenchon dont la popularité a chuté de 14 points en deux ans.

Son image détaillée est encore plus mauvaise : il est jugé “agressif” (73%) et “pas sympathique” (72%) pas près des trois-quarts des Français. Pour plus de 6 Français sur 10 (62%), son procès n’est pas “un procès politique”.

Désormais, les deux-tiers des Français (65%) le voient comme un “handicap” pour son parti et les trois-quarts d’entre eux (74%) comme un “handicap pour la gauche dans son ensemble”.

Jean-Luc Mélenchon reste un homme esseulé, autoritaire et agressif qui n’est plus soutenu que par ses militants.

Source: AFP/Odoxa

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici