Le maire de Quimper explose le politiquement correct: “Il faut gagner, reconquérir ce territoire, distinguer qui sont les amis ou les ennemis de la République”

Le maire de Quimper, Ludovic Jolivet/DR
Le maire de Quimper, Ludovic Jolivet/DR

“Nous sommes face à des guerres de territoire. Entre les Roms, les Tchétchènes, les Albanais, il y a un conflit de communautés.” Le maire de Quimper, Ludovic Jolivet (ex-LR, désormais Agir), explose le politiquement correct, lors de sa visite aux habitants du quartier Penhars-Kermoysan ce vendredi.

Après les violences de mardi dernier, une troisième personne a été interpellée dans le cadre de l’enquête, Ludovic Jolivet rappelle le caractère ethnique de ces affrontements communautaires. Face à cette désintégration française qui sévit dans ces territoires perdus de la République, le maire assume un discours martial.

“Il faut gagner, reconquérir ce territoire, distinguer qui sont les amis ou les ennemis de la République”, a-t-il martelé. Accompagné de quelques adjoints municipaux, il s’est rendu devant le centre commercial du quartier et dans ses commerces. “On ne se démobilise pas. On est avec vous”, a-t-il rassuré face aux nombreuses doléances des résidents.

Même si son soutien a été bien reçu par une majorité d’habitants venus boire un café ce matin, nombreux étaient ceux lui exprimer leur colère. “On aimerait plus de surveillance, plus de contrôle parce qu’on ne se sent pas en sécurité”, rappelle Danielle, qui habite ici depuis 27 ans.

“Vous dites que vous êtes né ici, que c’est votre quartier, mais on vous a jamais vu”, assène un jeune homme qui vit dans l’un des immeubles autour. “J’y ai grandi avec mes deux parents ouvriers. J’ai fait ma scolarité à Penhars et le cimetière familial se trouve même ici. Je sais ce que ça fait de vivre ici et on peut s’en sortir”, assure-il.

Le discours lucide est là, maintenant la population attend des actes et pas de l’assistanat pour acheter la paix sociale.

Source: France Bleu

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici