Greta-la-pacifique fait des émules violents. Les éco-terroristes réussiront-ils à paralyser l’aéroport de Londres?

Heathrow/Flickr
Heathrow/Flickr

Dans une action qui peut être assimilée au terrorisme, des militants écologistes ont prévu de perturber vendredi matin les opérations de l’aéroport de Heathrow en se servant de drones, malgré l’arrestation préventive de cinq activistes par la police londonienne.

Le groupe dénommé Heathrow Pause compte interrompre le trafic aérien en faisant illégalement voler des drones dans un périmètre de cinq kilomètres de l’aéroport, “le plus gros pollueur du Royaume-Uni, avec 260 000 vols“.

Les militants veulent accentuer la pression sur le gouvernement britannique pour que celui-ci prenne des mesures plus strictes visant à réduire les émissions de carbone.

Il est essentiel pour la survie de toute vie sur Terre que nos gouvernements agissent avec l’urgence nécessaire pour éviter l’effondrement du climat. Les gens qui, dans vingt ans, regarderont en arrière sur cette question — notre action était-elle une de trop? L’angoisse et la peur de ne pas agir quand nous le pouvions“, écrivent-ils dans un sorte de mini-manifeste sur Twitter.

Plus tôt dans la semaine, les autorités ont dit être confiantes de ne pas voir se répéter le chaos qui a régné en décembre dernier à l’aéroport de Gatwick, où un survol de drones avait provoqué l’interruption du trafic aérien à deux reprises.

L’un de ces activistes arrêtés préventivement n’est autre que Roger Hallem, présenté par Heathrow Pause comme un “opérateur de drone”.

Diplômé en “désobéissance civile” au King’s College de Londres, cet ancien agriculteur est cofondateur d’un groupe radical, Extinction Rebellion, prônant la disparition de la race humaine, la plus grande menace pour la planète. Il s’est présenté sans succès aux élections européennes de 2019 dans la circonscription de Londres, remportant 924 sur 2 241 681 voix (0,04%).

Il a développé une doctrine selon laquelle les actions violentes des militants écologistes étaient “une réponse proportionnée à la crise climatique”.

Cependant, le groupe radical écologiste ne perd ni sa combativité, ni sa détermination. “Nous n’abandonnerons pas et nous exhortons les gens sains d’esprit à se soulever avec nous… Ne dormez pas, ne tombez pas dans la fatalité. Protégez vos enfants comme si leur vie en dépendait.

Hallam lui même n’hésite pas à pousser le ridicule jusqu’à se comparer aux résistants et les gouvernements “qui ne font rien pour le climat” aux génocidaires nazi.

“Nous sommes dans une ‘période de conséquences’, comme l’appelait Churchill en 1936, en réponse à la menace nazie en 1936. Le fait de ne pas se rebeller entraîne des souffrances et des morts indescriptibles pour des milliards de personnes. La conséquence de la rébellion est une chance d’éviter le pire. La rébellion signifie un bouleversement économique de masse et de profonds sacrifices personnels. Je suis un rebelle. C’est pourquoi je pilote des drones à Heathrow.“, déclare-t-il au Guardian.

Source: Reuters/Twitter/The Guardian

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici