Ultraviolence. Tabassé à mort, son corps à été découvert dans un parc de Rouen

Orange-Mécanique/Grabugemag.com
Orange-Mécanique/Grabugemag.com

Le corps d’un homme a été retrouvé hier, mardi 10 septembre,très tôt dans les jardins de l’Hôtel de ville de Rouen. Partiellement dévêtu et dans une marre de sang, l’homme, toujours non identifié, présentait une multitude de blessures dues à de nombreux coups. Une enquête est en cours et une autopsie a été réalisé.

Il était 7h00 du matin ce mardi, quand un employé municipal de Rouen circulait à vélo dans le parc situé dans les jardins de l’Hôtel de ville et réputé comme un coupe-gorge en soirée.

Le fonctionnaire aperçoit alors un corps ensanglanté sous un panneau de basket. L’employé, très choqué appelle les secours et les forces de l’ordre.

Rapidement arrivés sur les lieux, les services médicaux ne pourront que constater le décès de la victime, partialement dénudé, entouré de multiples flaques de sang et le visage déformé sous les coups.

Il s’agirait d’un homme âgé de 45 à 50 ans dont l’identité n’a pu pour l’instant être déterminée.

Une enquête pour homicide volontaire a été ouverte par le parquet de Rouen et confiée à la police judiciaire. Une autopsie a déjà été réalisée et elle confirme la mort par de multiples coups reçus notamment à la face.

A la suite de l’annonce de cette dramatique découverte, des riverains ont exprimé leur ras-le-bol sur les réseaux sociaux, demandant la fermeture de ce parc la nuit du fait de l’insécurité qu’il génère.

S’il s’agit d’un homicide, rien ne prouve qu’il n’aurait pas eu lieu ailleurs si le parc était fermé” s’est contenté de répondre la municipalité socialiste bien incapable de remettre en cause la politique de submersion migratoire qui nous amène à vivre dans une société de plus en plus dangereuse et violente.

Source: RTL/France Bleu