Aigle Azur ne vole plus. Que va encore faire le gouvernement pour jouer à la maman?

Image d'illustration/Aigle Azur
Image d'illustration/Aigle Azur

Ce vendredi, le secrétaire d’Etat aux transports, Jean-Baptiste Djebbari a déclaré que l’Etat-maman va s’occuper de rapatrier “des milliers” de passagers affectés par l’arrêt des vols de la compagnie aérienne Aigle Azur en redressement judiciaire. Le gouvernement veut solliciter Air France pour jouer les mères poules.

Au micro de RTL, le secrétaire d’Etat aux transports a avoué: “On n’a pas exactement les chiffres”, mais il évoque tout de même “plusieurs milliers de personnes” qui seraient notamment“en Algérie ou au Mali”.

“Nous discutons avec des compagnies aériennes françaises, avec le groupe Air France, pour mettre en place les solutions les plus appropriées et pour qu’aucun passager qui se trouve aujourd’hui hors du territoire français ne se retrouve sans solution”, a expliqué le secrétaire d’Etat, lui-même ancien pilote de ligne.

Mais ce n’est pas le rôle de l’Etat de jouer à la maman, et d’aller chercher des milliers de personnes au bout du monde parce que la compagnie aérienne suspend ses activités ou dépose le bilan.

Les gens sont des grandes personnes capables de se gérer elles-mêmes, ils sont responsables de leur choix et peuvent tout aussi bien trouver par eux-mêmes le moyen de rentrer en France par le biais d’autres compagnies aériennes.

En attendant de trouver un repreneur d’ici à lundi pour ne pas sombrer, Aigle Azur qui opère de nombreuses liaisons vers le Maghreb, a annoncé jeudi l’annulation de tous ses vols à compter de vendredi soir, sans dédommagement dans l’immédiat pour ses clients.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici