Au delà du réel. Un refuge vegan pour animaux sépare les coqs des poules pour ne pas “qu’ils les violent”?

Image d'illustration/Wikimedia Commons
Image d'illustration/Wikimedia Commons

En Espagne, à Lleida en Catalogne, le refuge pour animaux Almas Veganas, en faveur des poules et de l’égalité, a gagné sa notoriété quand les gens ont su qu’ils séparaient les coqs et les poules afin que ceux-ci ne les violent pas.

Dans une vidéo publiée par le refuge, deux de ses membres racontent comment le refuge aborde la question de la ponte. Leur explication commence par “les œufs proviennent des poules” au moment où on les voit jeter deux œufs par terre pour que les poules les mangent. “Nous leur rendons leurs œufs parce qu’ils sont à elles”, prétendent-ils.

La vidéo du sanctuaire a été publiée en mai dernier mais ce n’est que tout récemment qu’elle est devenue virale avec le hashtag #huevosesesclavitude.

Les membres du refuge expliquent que les œufs utilisés dans la vidéo ne sont pas fécondés parce qu’ils ont juger bon de “séparer les poules des coqs parce que nous ne voulions pas qu’elles soient violées, même si c’est ainsi dans la nature”.

Selon les deux activistes, l’objectif du refuge est que les poules mènent “une vie tranquille” et selon eux, “les poules souffrent” avec la ponte des œufs.

Selon le quotidien La Vanguardia, le refuge doit sa notoriété à l’émission télévisée espagnole Todo es mentira (Tout est un mensonge), où ils ont été interviewés pour être ridiculisés.

Le lieu autogéré par Fany et Pilar, avec deux autres personnes est situé à Lleida en Catalogne. Ils ont 37 animaux, dont des poules, des coqs, des lapins, des chèvres, des chiens, des chats et des rats.

Selon eux, “la consommation d’œufs engendre l’exploitation des poules de la naissance à la mort”. Une des militantes va même jusqu’à comparer les cages des poules à des “camps de concentration”. Un crime contre l’Huma… euh un crime contre l’animalité dont les consommateurs d’œufs seraient “complices”.

D’autres médias ont mentionné que les conceptions idéologiques vegans et animalistes n’ont aucune limite chez certains collectifs, et que leurs idées absurdes avancées, comme celles de ce sanctuaire, dépassent le ridicule et révèlent l’absence de toute connaissance sur le monde animal.

Source: The Epoch Times

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici