Déçu par l’Europe qui “a renoncé à défendre son identité”, le président syrien souhaite dialoguer avec la France

Thierry Mariani avec le président syrien/Twitter
Thierry Mariani avec le président syrien/Twitter

Le président syrien Bachar al-Assad souhaite “renouer le dialogue” avec la France, selon des propos rapportés samedi par l’eurodéputé RN Thierry Mariani, actuellement en visite à Damas. Il ne comprend pas que l’Europe a renoncé à défendre son identité.

Nous sommes prêts à renouer le dialogue avec la France avec qui nous partageons une histoire commune et le même intérêt dans la lutte contre le terrorisme“, a déclaré le président syrien cité par Thierry Mariani dans un tweet, qu’accompagne une séquence vidéo sans le son qui montre Bachar al-Assad recevant la délégation française.

Après plusieurs mois d’intenses bombardements par les aviations russe et syrienne, la province d’Idleb, les soldats syriens ont lancé début août une offensive au sol dans la région, reprenant plusieurs localités d’importance aux jihadistes et aux insurgés soutenus par la Turquie.

Paris demande, plus généralement, une solution politique sur la base d’une résolution de l’ONU, préservant les intérêts des ses alliés.

Thierry Mariani, un ancien ministre de Nicolas Sarkozy ayant rejoint le RN, est accompagné en Syrie des eurodéputés RN Virginie Joron et Nicolas Bay ainsi que d’Andréa Kotarac, un ancien élu La France insoumise (LFI) qui a apporté son soutien à la liste du RN aux élections européennes de mai.

L’eurodéputé français reporte sur les réseaux sociaux plusieurs propos tenus par le président syrien, notamment sur le terrorisme et l’identité, non dénoués de bon sens.

La France ne veut pas récupérer ses terroristes qui sont en Syrie car ils sont trop dangereux, mais elle veut que ceux-ci restent chez nous où ils occupent une partie de notre territoire et imposent leur loi à la population. Où est la logique?“, demande le président syrien.

La Syrie se bat pour sauver son identité. Je ne comprends plus l’Europe qui a renoncé à défendre la sienne et qui accepte de se plier aux exigences de populations qu’elle accueille et qui veulent lui imposer un autre mode de vie“, ajoute-t-il.

 

Source: AFP/Twitter

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici