L’assassinat d’un Tchétchène à Berlin a-t-il été commandité par le Kremlin?

Forces Spéciales russes/DR
Forces Spéciales russes/DR

Le magazine allemand Der Spiegel rapporte ce vendredi que l’assassinat vendredi dernier à Berlin d’un Tchétchène ayant travaillé pour l’anti-terrorisme géorgien, serait lié aux services secrets russes. Le passeport du suspect le relierait au GRU.

Celui qui avait autrefois combattu avec les séparatistes tchétchènes contre l’armée russe, Zelimkhan Khangochvili, a été exécuté de deux balles dans la tête alors qu’il se rendait dans une mosquée de la capitale allemande.

Selon Der Spiegel, une enquête menée par les réseaux d’information Bellingcat et The Insider a démontré que le nom supposé du suspect ne figure pas dans les registres des passeports russes.

L’hebdomadaire ajoute que le numéro de son passeport semble l’associer à une cellule du ministère russe de l’Intérieur qui a délivré des documents d’identité à des agents du GRU, les services de renseignement militaires.

Der Spiegel précise que le suspect a des papiers au nom de Vadim Andreevitch Sokolov, de nationalité russe. Ce dernier a donné pour obtenir son visa une adresse dans un hôtel parisien, dont la réceptionniste affirme ne l’avoir jamais vu. Un porte-parole du parquet allemand n’a pas exclu que l’assassinat de Zelimkhan Khangochvili ait des motifs politiques.

Source: Reuters

3 Commentaires

  1. […] Les soupçons sont très forts concernant un empoisonnement de la part des services de secrets russes visant cet opposant à Poutine. L’utilisation du poison est un moyen privilégié du Kremlin pour éliminer les éléments trop gênants, utilisant ce qui se fait de pire en la matière, lorsqu’il ne sous-traite pas la besogne aux commandos tchétchènes de Kadyrov. […]

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici