Qui se souvient encore de Diam’s? Nous l’avons retrouvée au pèlerinage de La Mecque

Mélanie Georgiades alias Diam's/Capture d'écran Youtube
Mélanie Georgiades alias Diam's/Capture d'écran Youtube

Dans un entretien en anglais le 8 août à la chaîne saoudienne Arab News, Diam’s, de son vrai nom Mélanie Georgiades, l’ex-star féminine du rap français revient sur son passé et sa conversion à l’Islam lors de son deuxième pèlerinage à la Mecque.

Elle vit depuis deux ans avec son second mari, le salafiste Faouzi Tarkhani et ses deux enfants en Arabie saoudite, elle ne renie rien de son passé: “Je ne dirai jamais que ce n’est pas moi. Non, c’était bien moi. Mais maintenant je suis différente”, sourit la jeune femme vêtue d’un jilbab.

Elle se rappelle comment une visite chez une amie musulmane l’a mené à l’Islam. Lorsque son amie s’est mise à prier, elle s’est jointe à elle: “En priant avec elle et en me prosternant, je me suis sentie connectée à Dieu (…) C’était une révélation. Je suis devenue intimement convaincue de l’existence de Dieu. Plus je lisais (le Coran, ndlr) plus j’étais convaincue”.

Une finalité logique pour cette cette gosse de riche qui se donnait déjà l’image d’une fille du ghetto pour accréditer son rap d’un verni anti-français s’en prenant toujours aux mêmes boucs-émissaires pour vendre son misérabilisme discount de banlieue, comme avec “Ma France à moi” où elle exprime sa haine de cette “France profonde”.

Recyclant les slogans politiques vieillissant de la gauche avec “la jeunesse emmerde le Front National”, qu’elle reprenait dans sa chanson “Marine” adressée à Marine Le Pen. Qu’elle “emmerde” aussi dans son tube “La boulette”, “parce que ça fait zizir” qui épingle aussi le “goût de démago dans la bouche de Sarko”.

Une carrière de rap qu’elle abandonne en 2009, à la suite de sa conversion à l’Islam en 2008. Aujourd’hui âgée de 39 ans et “apaisée”, elle évoque lucidement le jour où des photos d’elle voilée sont parues dans la presse:

“Ça a été un gros choc pour les Français. Ils me voyaient comme une chanteuse et puis un jour les paparazzis m’ont prise en photo devant la mosquée. Les gens se sont demandé comment c’était possible. Le voile, c’est impossible pour eux, vous savez.”

Source: Le Parisien, BFM

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici