Donald Trump cautionne la gestion de la crise amazonienne du président brésilien Jair Bolsonaro dit “le Trump des tropiques”

Le Trump tropical et l'original/DR
Le Trump tropical et l'original/DR

Le président américain Donald Trump a loué mardi les efforts de son homologue brésilien Jair Bolsonaro sur les feux en Amazonie, quelques heures après le rejet par ce dernier de l’aide d’urgence proposée par les pays du G7.

J’ai appris à bien connaître le président Bolsonaro. Il travaille très dur sur les feux en Amazonie et, à tous égards, fait un très bon boulot pour le peuple brésilien. Pas facile“, a tweeté le locataire de la Maison Blanche.

Lui et son pays ont le soutien entier et sans réserve des Etats-Unis!“, a-t-il ajouté.

En faisant l’éloge de la façon dont Jair Bolsonaro gère le dossier amazonien, Donald Trump prend le contre-pied du président français Emmanuel Macron, qui a ouvertement critiqué l’attitude du président brésilien face à cette crise.

Lors du sommet du G7 à Biarritz, en France, Emmanuel Macron s’est interrogé sur l’opportunité de conférer un statut international à la forêt amazonienne, au cas où les dirigeants de la région prennent des décisions nuisibles pour la planète.

Jair Bolsonaro avait pourfendu la proposition d’Emmanuel Macron dès lundi: “Nous ne pouvons accepter qu’un président, Macron, lance des attaques déplacées et gratuites contre l’Amazonie, ni qu’il déguise ses intentions derrière l’idée d’une ‘alliance’ de pays du G7 pour ‘sauver’ l’Amazonie, comme si c’était une colonie“.

D’autres chefs d’État se sont montrés solidaires du Brésil“, ajoute le président brésilien. “Après tout, le respect de la souveraineté de tout pays est le moins que l’on puisse espérer dans un monde civilisé.

 

La question de la souveraineté de l’Amazonie est particulièrement sensible au Brésil, où s’étendent près de 60% de la plus vaste forêt tropicale du monde.

Le président brésilien Jair Bolsonaro a déclaré mardi qu’il était prêt à discuter d’une aide du G7 pour lutter contre les incendies en Amazonie si le chef de l’Etat français Emmanuel Macron “retirait (ses) insultes”.

D’abord monsieur Macron doit retirer les insultes qu’il a proférées contre ma personne“, a déclaré à quelques journalistes le président brésilien qui évoque les accusations du président français selon lesquelles il avait “menti” sur ses engagements environnementaux.

D’abord il m’a traité de menteur et ensuite, d’après mes informations, il a dit que notre souveraineté sur l’Amazonie était une question ouverte“, a dit Jair Bolsonaro avant de rencontrer les neuf gouverneurs d’Etats d’Amazonie.

Lundi soir, Brasilia a rejeté sèchement l’aide de 20 millions de dollars proposée par les pays du G7 pour combattre les incendies en Amazonie, en conseillant au président français de s’occuper “de sa maison et de ses colonies”.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici