A quoi a encore été condamné le logeur de terroristes, Jawad Bendaoud?

Jawad Bendaoud, alias l'homme qui
Jawad Bendaoud, alias l'homme qui "rend service"/Capture d'écran Youtube

Le trafiquant de drogue Jawad Bendaoud, qui avait logé les auteurs des attentats du 13 novembre 2015, a été condamné mardi 27 août à six mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Beauvais (Oise) pour avoir menacé de mort un surveillant de la prison.

Jugé en visioconférence, il était poursuivi pour “outrages” et “menaces de mort” sur ce surveillant en juin 2017.

Jawad Bendaoud aurait notamment lancé à un surveillant, “c’est à cause de gens comme toi qu’il y a des surveillants qui se font égorger”. Il aurait aussi menacé ce surveillant de lui mettre une “patate” dans la figure. Le parquet avait requis un an de prison ferme.

Jawad Bendaoud a été condamné en appel le 29 mars à quatre ans de prison pour avoir hébergé deux jihadistes des attaques du 13 novembre 2015, dont le cerveau présumé était Abdelhamid Abaaoud.

Jawad Bendaoud avait été relaxé en première instance en février 2018. Le 29 mars, la cour a également prononcé l’interdiction de ses droits civiques et civils pendant cinq ans.

Jawad Bendaoud est en détention depuis début décembre pour des menaces de mort contre une victime des attaques du 13 novembre venue témoigner lors du procès. Sa condamnation dans ce dossier a été aggravée le 27 mars en appel, passant de six mois à un an.

Source: Ouest France, AFP

1 COMMENTAIRE

  1. On le connaît bien, l’ami Jawal!
    Il a commencé à Saint Denis comme honnête commerçant de produits naturels et végétaux, du cannabis sativa plus précisément, que ses clients réguliers appréciaient.
    Or un méchant bonhomme ne lui avait pas payé un grosse commande de ce médicament salutaire. Jawal est donc entré dans une boucherie et a demandé très poliment (AUTHENTIQUE) un couteau bien tranchant que l’artisan lui a prêté sans soupçon.
    Puis il a poignardé le client indélicat avant de rendre l’objet. Pourquoi la Police l’a t’elle inquiété? Toujours est il qu’il ne resta pas longtemps en prison.
    Ses petites affaires marchant bien, il investit dans l’immobillier et se fit loueur. Vous connaissez la suite…

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici