Loiret. Un musulman radicalisé a égorgé sa femme, le parquet n’y voit aucun motif religieux

Image d'illustration/CC Flickr Daniela Brown
Image d'illustration/CC Flickr Daniela Brown

Un homme de 22 ans a été mis en examen pour meurtre, vendredi 16 août, comme nous l’avons signalé. Il est soupçonné d’avoir égorgé sa femme avant d’essayer de maquiller ce crime en incendiant leur appartement, à Malesherbes. Désormais on sait qu’il s’agit d’un musulman radicalisé.

Placé en détention provisoire, l’homme était auparavant “resté muet devant le juge”, a indiqué une source proche de l’enquête. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Dans la nuit du mardi 13 au mercredi 14 août, l’homme était sorti indemne, avec son bébé de 3 mois, de l’incendie qui a ravagé l’appartement qu’ils occupaient avec son épouse. Âgée de 22 ans elle aussi, cette dernière avait été découverte sans vie, sur son lit.

Selon l’autopsie pratiquée jeudi à l’institut médico-légal de Tours, la jeune femme est “morte d’une hémorragie massive et a été égorgée“. Le principal suspect est le mari de la victime, un homme de 22 ans, de confession musulmane, tout comme la victime récemment convertie à l’islam.

Selon le parquet d’Orléans, contacté par Valeurs actuelles, le suspect n’est pas connu de la justice et n’a aucune mention au casier judiciaire, il n’est pas non plus fiché S, et il n’a jamais fait l’objet d’une plainte pour violences, alcoolisme ou stupéfiants.

Le crime a pour origine une banale dispute conjugale, la femme n’étant “probablement pas autant disponible pour son mari que d’habitude”, selon le magistrat. “Ce monsieur n’a peut-être pas trouvé la femme disponible qu’il espérait en rentrant du travail tardivement.”

“Je n’ai pas d’éléments à ce stade qui me permettent, objectivement, de penser qu’il y a une raison religieuse là-dedans. Il s’agit d’un acte extrêmement violent que j’ai encore du mal à expliquer par rapport à un contexte banal”, affirme le procureur qui “écarte tout caractère religieux”.

Source: AFP/Valeurs Actuelles

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici