Alerte! Les Britanniques renforcent leur présence dans le détroit d’Ormuz contre l’Iran

HMS-Defender/wikimédia
HMS-Defender/wikimédia

Deux navires de guerre britanniques supplémentaires, les HMS Defender et HMS Kent, sont déployés afin de protéger les navires marchands dans le détroit d’Ormuz, dans le Golfe, une région stratégique au cœur de tensions avec l’Iran, a indiqué le ministère de la Défense samedi.

Le HMS Defender, un destroyer de défense anti-aérienne de type 45, “se joindra aux efforts de la Royal Navy pour assurer le passage en toute sécurité des navires au Moyen-Orient”, indique le ministère dans un communiqué.

Ce vaisseau est servi par un équipage de 190 hommes et il est armé notamment de 48 missiles mer-air. Il embarque en outre 2 hélicoptère armés.

Le Royaume-Uni se tient prêt à protéger la liberté de navigation chaque fois que celle-ci est mise à l’épreuve“, a déclaré le ministre de la Défense, Ben Wallace, cité dans ce communiqué.

Le HMS Defender a quitté Portsmouth le 12 août aux côtés du HMS Kent. Le Kent est une frégate de type 23 armé d’un canon de marine de 115 mm, de canons automatique de 30 mm, de 32 missiles anti-aériens et 8 missiles harpoon (mer-mer), il embarque de plus un hélicoptère armé.

Les deux navires “travailleront à présent aux côtés de partenaires internationaux dans le cadre de la nouvelle mission internationale de sécurité maritime” à laquelle le Royaume-Uni a annoncé début août participer aux côtés des Etats-Unis.

Le HMS Montrose, autre frégate de type 23, reste stationné dans la région et a jusqu’à présent effectué plus de 30 passages du détroit, précise le ministère.

Les tensions ont monté dans cette région stratégique depuis le retrait américain en mai 2018 de l’accord nucléaire iranien, suivi du rétablissement de lourdes sanctions américaines contre l’Iran. Elles se sont intensifiées cet été avec des attaques contre des pétroliers dans le Golfe, imputées par Washington à Téhéran, qui dément toute implication.

Le 19 juillet, l’Iran avait saisi un pétrolier suédois battant pavillon britannique, le Stena Impero, dans le détroit, 15 jours après l’arraisonnement du tanker iranien Grace 1 par les autorités britanniques au large de Gibraltar.

Source: AFP/Navy News

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici