Trump veut faire comme Kim? Les Etats-Unis testent un missile de portée intermédiaire

Capture d'écran
Capture d'écran

Le Pentagone a annoncé lundi avoir procédé à un essai de missile de croisière d’une portée supérieure à 500 km, le premier du genre depuis que les Etats-Unis se sont officiellement retirés du Traité sur les armes nucléaires de portée intermédiaire (INF).

L’administration Trump a décidé de ne plus adhérer à compter du 2 août à ce traité conclu en 1987, accusant la Russie de ne pas en respecter les termes, ce que Moscou dément.

Le traité qui avait été signé par le président américain Ronald Reagan et le secrétaire général du Parti communiste d’Union soviétique Mikhaïl Gorbatchev interdisait les missiles d’une portée de 500 à 5 500 km.

Ce traité avait été motivé par la crise des “euromissiles” provoquée par la décision de la Russie d’installer des missiles à moyenne portée, les SS-20, sur son sol.

Dans un communiqué, le Pentagone a précisé que l’essai avait eu lieu dimanche sur l’île de San Nicolas en Californie et le missile avait atteint sa cible située à plus de 500 km.

Un tel essai, qui avait été annoncé depuis plusieurs mois, était interdit dans le cadre du traité INF. Un essai de missile balistique de moyenne portée est prévu en novembre.

Cet abandon du traité INF pose la question du respect d’autres traités sur le contrôle des arsenaux nucléaires et celle d’un risque de prolifération de ce type d’armes.

Source: Reuters

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici