Seine-Maritime. Qui a bien pu laisser des carcasses de moutons dans la nature au lendemain de l’Aïd al-Adha?

Image d'illustration/Pixabay
Image d'illustration/Pixabay

Lundi 12 août, une vingtaine de carcasses de moutons ont été découvertes en bordure de route à Nullemont, près d’Aumale. Qui a bien pu faire une chose pareille? Alors que la veille les musulmans fêtaient joyeusement l’Aïd al-Adha, une importante fête où le mouton est le plat de résistance.

Un employé municipal de Nullemont, près d’Aumale (Seine-Maritime) a fait une découverte morbide sur le bord d’une route qui mène au hameau de Bernompré.

En remontant la rue qui mène au centre du village, il a trouvé près d’une vingtaine de carcasses de moutons. Têtes, boyaux, pieds, peaux … gisent près de la route.

Perspicace, Joël Milon, le maire de la commune, pense en connaître l’origine: “On pense qu’il y a environ deux cents kilos de matière. Ce dépôt a certainement été fait la nuit dernière.”

En effet difficile de ne pas faire le rapprochement, la veille c’était le premier jour de l’Aïd al-Adha, appelé aussi l’Aïd el-Kébir, où la tradition de cette fête musulmane est d’égorger le mouton pour le repas.

Abattage sauvage, ou clandestin, le ou les propriétaires de ces animaux ont pris le soin de retirer les boucles accrochées aux oreilles des animaux. Cela aurait permis l’identification des bêtes.

C’est la première fois depuis qu’il est élu maire que Joël Milon se trouve confronté à une telle découverte. Il a contacté une société d’équarrissage: “On nous demande de procéder au ramassage des carcasses avant leur enlèvement”.

Certains musulmans déjà peu soucieux de la souffrance animale n’hésitent pas à continuer d’égorger le mouton dans leur baignoire comme au bled, alors plus encore n’ont aucun scrupule à abandonner les carcasses des animaux dans la nature à la charge des autres.

Plusieurs vols de moutons ont par ailleurs été signalés dans d’autres départements le jour de l’Aïd al-Adha.

Source: Actu

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici