Québec. L’ex-mari a-t-il fait de son ex-femme une “torche humaine” en pleine rue?

Frej Haj-Messaoud/Capture d'écran Twitter
Frej Haj-Messaoud/Capture d'écran Twitter

Ce dimanche, Frej Haj-Messaoud l’ex-mari de la femme brûlée vive en pleine rue à Québec a été accusé de tentative de meurtre et de voie de fait grave sur cette dernière. Il risque la prison à vie.

Arrêté samedi à Drummondville, Frej Haj-Messaoud, 39 ans, a comparu une première fois, par voie téléphonique, depuis la centrale de police du parc Victoria de Québec, relativement aux événements de vendredi soir.

L’homme est soupçonné d’avoir aspergé la victime de 27 ans avec un liquide combustible et d’avoir allumé un feu sur elle, sur la rue Arago dans le quartier Saint-Sauveur, avant de prendre la fuite.

Selon plusieurs témoins et même les deux jeunes enfants de la victime, la femme en flammes implorait de l’aide au milieu de la chaussée. Une véritable “torche humaine” selon certains.

Après avoir comparu, l’accusé a été transféré dans un centre de détention dans l’attente d’une nouvelle comparution, aujourd’hui, au palais de justice de Québec, pour la suite des procédures.

Il encourt l’emprisonnement à perpétuité, la peine maximale pour une accusation de tentative de meurtre.

La victime brûlée sur la moitié de son corps, notamment au visage, au dos et aux mains, avait été transportée dans un état critique le soir de son agression. Plongée dans un coma, elle reste dans un “état grave” et sa convalescence pourrait durer “plusieurs mois”, confiait sa mère au Journal samedi.

Source: Le Journal de Montréal, Radio-Canada Info

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici