Devinerez-vous quel principe légal va permettre à Trump de restreindre l’entrée des immigrés aux Etats-Unis?

Donald Trump/White House
Donald Trump/White House

Donald Trump se fondant sur une loi essentielle de 1882, va refuser l’octroi de visas et de carte de résidant temporaire à toute personne susceptible de constituer une “charge publique”, c’est-à-dire toute personne bénéficiaire de prestation sociale.

C’est le conseiller de Donald Trump, Stephen Miller, qui a mis au point cette mesure qui entrera en vigueur le 15 octobre et concernera plusieurs centaines de milliers de personnes bénéficiant de la générosité des contribuables américains.

Le Centre national immigrant justice a immédiatement annoncé qu’il allait contester cette mesure devant les tribunaux, prétextant que cette dernière était motivée par la discrimination raciale. Sous-entendant au passage que les non-Blancs viendraient aux Etats-Unis pour profiter des aides sociales.

Cette mesure s’inscrit parfaitement dans la politique de Donald Trump d’avoir une immigration choisie et non subie. Le document de 837 pages est le plus draconien de toutes les mesures prises par l’actuel président des Etats-Unis.

Cette règle se fonde tout simplement sur l’Immigration Act de 1882 qui autorise le gouvernement des Etats-Unis à refuser un visa à toute personne susceptible de devenir “une charge publique”.

De plus la nouvelle mesure présentée par l’administration Trump rétablit la notion de “charge publique” afin d’y inclure un plus grand nombre de bénéficiaires des aides sociales. La “charge publique” désigne désormais tout immigré qui reçoit une ou plusieurs aides sociales pendant plus de douze mois sur une période de trente-six mois.

Le décompte de ces bénéfices est d’autre part cumulatif: deux prestations perçues le même mois sont désormais considérées comme deux mois d’aides sociales, par exemple.

La définition d’aide publique est elle aussi rétablit et englobe quasiment toutes les prestations du Medicaid (aide médicale pour les faibles revenus, soit environ 74 millions d’Américains) ainsi qu’un grand nombre d’aides au logement.

Donald Trump rétablit ainsi les bons principes de l’immigration, pour être le bienvenu aux Etats-Unis il faut montrer patte blanche: ne pas vouer une haine à cette terre de liberté, ne pas venir créer de problèmes et ne pas constituer un poids pour la collectivité.

Source: Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici