Les socialistes ont-ils endetté la Capitale? Découvrez le détail des finances de Paris

Chanson Rap-tout, les Inconnus/Capture d'écran Youtube
Chanson Rap-tout, les Inconnus/Capture d'écran Youtube

La Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques publie une étude qui cible la gestion des finances de la Capitale. Paris serait endetté à hauteur de 5,7 milliards d’euros, soit 2 835 euros par habitant.

La gestion socialiste de la ville contribue à l’endetter de plus en plus; à titre de comparaison, en 2013, Paris était endetté de 1 636€ par habitant et de 507€ lorsque Bertrand Delanoë est devenu maire.

Selon l’IFRAP, bien que le cabinet de la mairie parle d’une “stabilisation” de cette dette, le volume de ces remboursements va continuer de grimper pour atteindre 300 millions d’euros annuels à partir de 2021, et même jusqu’à 400 millions d’euros en 2030/2040.

L’étude met en lumière toutes les implications financières de la mairie, comme les garanties d’emprunt du logement HLM (12,2 milliards d’euros jusqu’en 2081) ou les risques financiers aujourd’hui non répertoriés comme l’organisation des Jeux olympiques, où Paris sera le payeur en dernier recours.

La mauvaise gestion s’applique aussi sur les coûts engendrés par le personnel de la ville, qui sont les plus importants des charges de fonctionnement de Paris. En effet, 52 000 agents travaillent pour la Ville de Paris, contre 40 300 en 2000, alors que la population parisienne tend à décliner.

Le Figaro précise que, même si le chiffre est stable depuis 2010, la capitale française reste largement sur-administrée avec un agent pour 43 habitants. À titre de comparaison, c’est un pour 95 à Rome et un pour 107 à Londres.

Ajouté à tout cela, les charges qui pèsent sur les Parisiens sont en nette augmentation. Même si les taux d’imposition directs n’ont pas augmenté, promesse d’Anne Hidalgo, les prélèvements non fiscaux se sont tous envolés.

On parle ici des droits de stationnement, de mutation ainsi que des cotisations. Ainsi, l’IFRAP assure que chaque Parisien contribue en moyenne à hauteur de 1 965 euros par an uniquement pour la municipalité, pour une ville de plus en plus sale et de moins en moins sécurisée.

Source: Capital

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici