Twitter vend vos données personnelles sans votre accord et prétexte une “erreur” une fois pris la main dans le sac

Image d'illustration, Matrix/Capture d'écran
Image d'illustration, Matrix/Capture d'écran

Ce mardi 6 août, le réseau social a reconnu que des données personnelles de certains de certains de ses utilisateurs ont pu être utilisées à des fins publicitaires, par “erreur”. La firme américaine prétexte un problème lié aux paramètres de son site Internet.

Ces données des utilisateurs de Twitter ont été utilisées sans leur accord, le réseau social indique qu’il s’agit donc d’une “erreur” de paramètres de son site qu’il dit avoir corrigée lundi dernier après avoir découvert le problème. Le nombre d’utilisateurs impliqués n’a pas été communiqué.

Twitter s’excuse auprès de ses utilisateurs pour ces “manquements” à la confiance qu’ils lui accordent, et a promis de ne pas reproduire ce que le réseau social a appelé une “erreur”.

Du fait des problèmes rencontrés, a dit Twitter, les paramètres d’utilisateurs ont pu ne pas être respectés et les données de ceux-ci partagées avec des annonceurs partenaires. Ainsi des publicités ciblées ont pu être affichées grâce à des informations récoltées sans l’accord des utilisateurs.

C’est tout de même difficile à croire, en effet, si les publicités ciblées ont été affichées c’est bien qu’il y avait un contrat qui liait Twitter et ses annonceurs. A moins que ce contrat n’ait lui aussi été signé par “erreur”. 

Le principe quand on délivre des informations c’est que celles ci peuvent être ensuite réutilisées par ceux à qui nous les avons confiées et leurs promesses de vertu ne changent rien à cette réalité, nous ne sommes pas maîtres de leur réutilisation.

En vérité, Twitter est l’arbre qui cache la forêt, il est bien évident que toutes les informations qui circulent sur Twitter sont utilisées au maximum de leur rendement, c’est le but naturel d’une entreprise commerciale.

Par contre, rien ne nous oblige à utiliser Twitter au lieu d’un autre réseau social, si on désapprouve cette utilisation de nos données. Et il y a bien une autre institution qui connait le moindre de vos faits et gestes et qui se sert allègrement de toutes les traces que vous laissez sur Twitter ou ailleurs, c’est l’Etat.

Avec toutes les informations qu’il a sur vous, l’Etat s’amuse aussi à les revendre à des démarcheurs sans scrupules, et des harceleurs téléphoniques dont vous vous demandez parfois comment ils ont obtenu toutes ces informations…

Vous êtes toujours libre de choisir d’utiliser ou non Twitter, vous n’êtes toujours pas libre de ne pas vous faire utiliser par l’Etat.

Source: Ouest France

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici