Week-end sanglant à Nantes. Blessé par balle à la main, la victime s’obstine à refuser de porter plainte

Image d'illustration/Pxhere
Image d'illustration/Pxhere

En moins de 24 heures, ce week-end, plusieurs coups de feu ont été tirés  dans l’agglomération nantaise. Le dernier cas en date, ce dimanche 4 août 2019, un homme de 36 ans touché par une balle perdue lors d’une promenade en forêt. Curieusement, il ne souhaite pas déposer plainte auprès de la police.

Un homme de 36 ans a été conduit aux urgences de l’hôpital Confluent à Rezé, ce dimanche vers 20h00. Le personnel a constaté une blessure à la main occasionnée par un tir avec une arme à feu.

Le blessé, connu des services de police, a expliqué que la blessure est purement fortuite et qu’il avait été touché par une balle perdue lors d’une promenade en forêt. La victime n’a pas souhaité porter plainte.

Cependant, face aux circonstances éveillant des suspicions, la brigade criminelle de la Sûreté départementale a ouvert une enquête. Des bandes de vidéosurveillance de l’hôpital seront visionnées afin de déterminer l’identité de la personne qui a déposé la victime.

Ce cas est le dernier d’une série de faits divers de ce week-end impliquant des armes à feu, dans l’agglomération de Nantes.

Deux personnes avaient déjà été blessées par balle dans le quartier du Clos-Toreau, vendredi dernier, après une rixe lors d’un match de foot entre jeunes de la cité et migrants.

Un autre jeune homme, âgé de 21 ans, a été blessé à la jambe, en pleine journée, vers 14h15, quartier Bellevue à Nantes.

Quelques heures après, dans la nuit de vendredi à samedi, un jeune homme de 18 ans a été tué par un tir, au pied d’un immeuble, à Saint-Herblain.

La semaine précédente, le vendredi 26 juillet, un jeune de 20 ans avait été blessé par balles dans le quartier du Sillon de Bretagne, à Saint-Herblain.

Source: Presse Océan

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici