Une scène surréaliste au tribunal de Nice. “Vous comprenez le français?”, demande le juge. “Non”, répond le prévenu en français

Image d'illustration/Pxhere
Image d'illustration/Pxhere

Soupçonné de vol, cet homme de 27 ans, domicilié au Cannet, s’appelle officiellement Alah M. et travaille sur les marchés. Cependant sa réelle identité reste un mystère: le suspect est peu coopératif et refuse de se soumettre aux prélèvements biologiques.

Y a pas d’empreinte, c’est moi qui décide!“, a-t-il hurlé lors de sa garde à vue. Il a aussi exigé un interprète de la langue arabe et a récusé son avocate commis d’office.

Remis par police municipale au GAJ (Groupe d’appui judiciaire) de la sûreté départementale des Alpes-Maritimes pour un vol de sacoche, Alah M., surexcité, a essayé de se rebeller et tenté de donner un coup de coude au visage d’un policier, puis le blesse à l’épaule et aux côtes.

Au tribunal, la présidente pose la question “Il comprend le français, ce monsieur?”

“Non”, répond sans attendre le prévenu… en français, devançant son interprète.

Il explique “qu’il n’a pas compris la démarche des policiers” et il nie la rébellion. Le tribunal ne donne aucun crédit aux dires de M. Alah M. et il suite les réquisitions du parquet.

Neuf mois de prison ferme, avec mandat de dépôt. Alah M. quitte la salle d’audience pour la prison.

Source: Ouest-France

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici