Chypre. Une accusation de viol collectif contre 12 adolescents israéliens. Des aveux de la victime forcés par la police?

Les suspects israéliens arrêtés/DR
Les suspects israéliens arrêtés/DR

Une adolescente britannique arrêtée pour avoir déposé une fausse plainte pour viol collectif contre 12 Israéliens, âgés de 15 à 18 ans, affirme que la police locale de Chypre l’a forcée à signer des aveux fabriqués de toutes pièces.

La jeune femme, âgée de 19 ans, a été arrêtée fin juillet, après que les enquêteurs locaux eurent affirmé que ses allégations contre un groupe d’adolescents israéliens étaient sans fondement.

Elle aurait avoué avoir inventé les allégations selon lesquelles une douzaine d’Israéliens l’auraient violée dans un hôtel de la station balnéaire d’Ayia Napa.

Tous les accusés arrêtés ont été libérés. Ils avaient tous, dès le début de l’affaire, nié les affirmations de l’adolescente

L’adolescente aurait affirmé à Justice Abroad, une NGO qui l’aidait, elle et sa famille, que les aveux avaient été obtenus sous la contrainte et qu’elle n’avait fait que les signer, épuisée par des heures d’interrogatoire. Elle a également déclaré que la police avait menacé ses amis.

En vertu de l’article 115 du code pénal de l’ancienne colonie britannique, la femme risque jusqu’à un an de prison et une amende de 1700 euros. Elle est placée en détention provisoire dans la prison publique de Nicosie, en attendant sa comparution.

Source:

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici