Un gilet jaune écope de trois mois de prison ferme pour avoir divulgué sur Facebook l’adresse personnelle d’un procureur de la République

Image d'illustration/Wikimedia Commons
Image d'illustration/Wikimedia Commons

Un homme de 32 ans a été jugé en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Vesoul (Haute-Saône), jeudi 1er août, pour avoir divulgué sur Facebook l’adresse personnelle du procureur de la République de Besançon.

Vendredi dernier, le 27 juillet, celui qui se définit comme un “gilet jaune” avait publié sur sa page Facebook l’adresse personnelle du procureur de la République de Besançon, Etienne Manteaux.

Il utilise un pseudonyme, mais ceci n’est pas une difficulté pour la police lorsqu’il s’agit de protéger un serviteur de la République et son sentiment d’insécurité. Sa véritable identité est établie et il est déféré en comparution immédiate. Le procès est délocalisé à Vésoul.

J’ai fait cela dans un but de contestation, je n’ai pas réfléchi. Je regrette. Je n’avais pas conscience des conséquences“, s’est défendu le prévenu devant le tribunal.

La contestation se fait à travers les urnes, au cours de manifestations encadrées. On ne s’en prend pas à la vie privée d’un procureur“, s’est indigné Emmanuel Dupic, procureur de la République de Vesoul. Le parquet requiert une peine de 9 mois de prison, dont 6 avec sursis. Il devra aussi effectuer un stage de citoyenneté et sera suivi par un juge d’applications des peines pendant 18 mois.

Source: La Presse de Vésoul

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici