Fin du traité nucléaire INF. Les Etats-Unis et la Russie se renvoient la balle

Missile Russe 9M729/Capture d'écran Twitter
Missile Russe 9M729/Capture d'écran Twitter

Ce vendredi 2 août, les Etats-Unis ont mis fin au traité de désarmement nucléaire INF, hérité de la Guerre froide. Ils avancent comme raison le fait que la Russie ne respectait plus les accords du Traité.

Sans surprise, après six mois de dialogue de sourds et d’accusations réciproques de violations, les deux puissances ont laissé expirer l’ultimatum lancé par l’administration de Donald Trump en février sans bouger sur leurs positions.

Une décision confirmée dans un communiqué par le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo: “Le retrait des Etats-Unis conformément à l’article XV du traité prend effet aujourd’hui car la Russie n’a pas renoué avec son respect total et vérifié”.

Quelques minutes plus tôt, le ministère russe des Affaires étrangères avait pris acte de la fin de cet accord-clé “à l’initiative” de Washington, proposant de nouveau en parallèle un “moratoire sur le déploiement d’armes de portée intermédiaire”.

Le traité INF, en abolissant l’usage de toute une série de missiles à capacité nucléaire de portée intermédiaire (de 500 à 5 500 km), avait permis l’élimination des SS20 russes et Pershing américains déployés en Europe.

Les missiles russes 9M729 représentent selon le secrétaire d’Etat une “menace directe” pour les Américains et leurs alliés. La Russie pour sa part assure qu’ils ont une portée maximale de 480 km.

La fin du traité INF est la porte ouverte à une nouvelle course aux armements, mais le gouvernement américain veut inaugurer “une nouvelle ère du contrôle des armements”, qui dépasse le cadre bilatéral américano-russe et concerne également la Chine, qui ne veut pas en entendre parler.

Le Pentagone a là une occasion de moderniser son arsenal pour palier la menace grandissante chinoise. Le Kremlin trouve son intérêt dans la mort de ce traité, jugé à l’avantage de Washington.

Les deux pays ne sont plus liés que par un seul accord sur les armes nucléaires, le traité START qui maintient les arsenaux nucléaires des deux pays bien en deçà du niveau de la Guerre froide et dont le dernier volet arrive à échéance en 2021.

Source: AFP